Forum d'entraide pour les Personnes Amputées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion    

Activités physiques, ludiques, conviviales ...

consultez l'agenda d'ADEPA...

Messages privés inattendus: il peut s'agir de piratage!

Signalez!


Partagez | 
 

 Assumer le manque d'un membre...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Patrice
Actif
avatar

Nombre de messages : 66
Localisation : 71
Type d'amputation : tibiale gauche
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Assumer le manque d'un membre...   Mar 6 Nov 2007 - 13:58

Rappel du premier message :

Bonjour

Voilà le contexte de mon histoire.

En 1985, j’ai eu un accident de la voie publique et après de multiples interventions, ma jambe gauche a été sauvée. Mais marche avec 2 béquilles, botte orthopédique et surtout douleurs à mon pied. En 1993, je me suis fait amputé du pied.
En 2006, il m’a fallu me faire une amputation tibiale du fait de problèmes d’infection. Tout a fait conscient que je pouvais m’en sortir que grâce à cette nouvelle amputation, je l’ai accepté sans probléme
Actuellement, il ne se passe pas un jour où j’ai des douleurs à mon moignon avec pour conséquence une vie au quasi ralenti. Je dois avoir une nouvelle intervention en décembre pour reprendre de mauvaises cicatrices et essayer d’améliorer mon appareillage.
Outre ces problèmes liés à mon handicap, j’ai en un autre et celui-ci me « bouffe » encore plus : je n’accepte pas de me « montrer » vers les autres sans ma prothèse, j’ai peur d’aller chercher mes enfants à l’école sans prothèse, j’ai peur de sortir dans le rue sans prothèse. Peur de quoi ?: de la réaction des enfants, des gens, peur de leur éventuelle réflexion.
Quelque fois, je me raisonne et me sens prêt à affronter cela mais au dernier moment, c’est le blocage total et je ne le fais pas. Je préfère mettre ma prothèse quitte à avoir mal que de me montrer sans ma prothèse.
Alors, si vous pouvez me faire part de vos expériences sur ce sujet, si vous pouvez me faire provoquer un déclic et ainsi m’aider à surmonter ce blocage, je suis preneur.
Merci
Revenir en haut Aller en bas

AuteurMessage
riton34140
Actif


Nombre de messages : 52
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Lun 20 Oct 2008 - 23:32

J'ai été victime d'un accident de voiture en 90. Apres moult demandes j'ai ete ampute le 23/12/2005 (pour moi mon plus beau cadeau de noel... sans rire)

Depuis, j'ai rencontré celle qui est devenue ma femme, je suis beau pere de 2 ados, je suis papa depuis 3 mois.

Mon handicap, je l'assume, je le montre et j'emmerde tous ceux que cela dérange.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mar 21 Oct 2008 - 7:38

Riton,
Assumer son handicap est trés important.
par contre, je ne pense (je le comprends aujourd'hui) que le handicap peut gener certaines personnes sans pour cela qu'elles en soient vraiment dérangées... il faut que le regard s'habitue.
j'ajoute quand même qu'il est plus facile pour un homme de montrer son handicap.
amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Patrice
Actif
avatar

Nombre de messages : 66
Localisation : 71
Type d'amputation : tibiale gauche
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mar 21 Oct 2008 - 18:28

riton34140 a écrit:
Mon handicap, je l'assume, je le montre et j'emmerde tous ceux que cela dérange.

Ca a le mérite d'être clair^^

_________________
"Les pattes du canard sont courtes, il est vrai ; mais les allonger ne lui apporterait rien." (Tchouang-Tseu]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Ven 13 Mar 2009 - 18:08

bon , j'me presente pas, vous me connaissez................ça y est , franchi le cap..............hier , je suis descendu à la radio et quand le brancardier m'a proposé un drap pour cacher le pansement de mon amputation , j'ai tout bonnement refusé..............j'ai pas a avoir honte de m'être fait amputer et d'avoir un membre en moins................ma première "sortie publique" se fera sans prothèse..........ne pas avoir honte , ne pas avoir peur, ne pas se cacher.......on est comme on est, c'est la vie.............c'est tout ce que j'ai a dire
Revenir en haut Aller en bas
Monique
Actif
avatar

Nombre de messages : 460
Localisation : AVIGNON
Type d'amputation : Amputation fémorale droite suite à agénèsie,
Date d'inscription : 25/05/2005

MessageSujet: bravo   Ven 13 Mar 2009 - 18:31

FELICITATIONS

Tu as tout à fait raison,,,la vie est trop courte et trop belle pour gaspiller de l'énergie à avoir honte et se soucier du regard des autres...

Le pessimisme est d'humeur
l'optimisme est de volonté

tu en as une sacrée de volonté

BRAVO,,, continue

mo

_________________
fémorale droite suite à agénèsie, C-leg depuis décembre 2005
Revenir en haut Aller en bas
RBK
Actif
avatar

Nombre de messages : 816
Localisation : Suisse
Type d'amputation : RBK 1987
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Ven 13 Mar 2009 - 20:03

indio34 a écrit:
....ma première "sortie publique" se fera sans prothèse..........ne pas avoir honte , ne pas avoir peur, ne pas se cacher.......on est comme on est, c'est la vie.............c'est tout ce que j'ai a dire

Perso je suis resté des mois avant de pouvoir être appareillé, j'avait même repris le travail sur une jambe et deux béquilles. Il m’avait fallu à ce moment la affronter pas mal de regards ce n’est pas toujours facile mais ce sera pour toi comme pour moi il y a 20 ans une bonne entré en matière pour bien accepter ta nouvelle identité.
Continues de nous parler de ton expérience, elle servira plus tard de référence pour d’autres personnes qui seront exposés à la même situation que toi.

_________________
RBK
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mar 14 Avr 2009 - 22:46

première vraie sortie publique ce WE sans ma jambe...........un peu tout vu.......le môme curioeux qui veut savoir, l'adulte ou le jeune qui fixe.......celui qui veut pas voir comment c'est une jambe amputée............moi perso , j'aio passé un super WE en famille et c'est ça qui compte..........l'important c'est de vivre tout simplement , bancal ou pas...........................
Revenir en haut Aller en bas
charles
Actif
avatar

Nombre de messages : 494
Localisation : Grenoble
Type d'amputation : Amputation tibiale gauche traumatique- prothèse REFLEX VSP (Össur), manchon 3S
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mer 15 Avr 2009 - 15:55

Eh oui tu nous donnes un aperçu des réactions variés face à notre différence, et notamment les gamins qui sont très naturels et d'ailleurs jamais choqués.

Heureux de savoir que çà se passe bien pour toi. RDV à ceux qui le souhaitent sur le chat ce soir à partir de 21 h (accès en page "Accueil" : http://adepa.forumactif.com/forum.htm), tout en bas à gauche pour se connecter.

_________________
Amputé tibial gauche traumatique. Prothèse : manchon 3 S, pied REFLEX VSP (Össur). Orthoprothésiste : Chabloz Orthopédie (Grenoble).

Revenir en haut Aller en bas
http://blog.myspace.com/onelegbk
Gwenaël
Actif


Nombre de messages : 382
Age : 42
Localisation : Montpellier
Type d'amputation : fémorale gauche, genou Endolite KX-06, pied Freedom Highlander
Date d'inscription : 20/01/2009

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Lun 14 Sep 2009 - 16:58

Je déterre ce fil car c'est bien beau de se la ramener mais y'a un moment où faut y aller.

Alors je suis allé à la piscine ce matin, la première fois depuis... 10 ans. Même bipède, mes 2,50 m de cicatrice et un genou très moche me donnaient suffisamment de gène pour avoir tjs une bonne raison de ne pas y aller.
Amputé, je m'étais juré de refaire des longueurs et bien sûr depuis qq semaines les mauvaises excuses commençaient à pleuvoir.

Fort d'avoir lu les expériences nautiques de chacun, je suis parti à pieds et en tram avec mes béquilles à la main, vers la très fréquentée piscine olympique de la ville. Quitte à se confronter, autant viser haut.

Après avoir quémander le tarif réduit pour les handicapés (j'ai même pas de carte...) et m'être renseigné pour savoir si les casiers étaient assez grand pour y mettre une prothèse, je me change, clopine sur une jambe vers les casiers pour fourrer la prothèse et les affaires, le tout en béquilles.

Me voilà donc tout nu, enfin en maillot de bain, avec mes béquilles allant vers le bassin. La foule ne s'est pas tue ni ne s'est arrêtée en voyant arriver l'unijambiste. Rien d'anormal, pas plus de regards curieux qu'ailleurs. Alors faut pas s'en faire un plat.

Un petit truc pour les nageurs, prévoyez de nager avec un pull-buoy (un truc en mousse en forme de 8 qu'on met entre les jambes), car sans pouvoir battre un peu des jambes, j'avais l'impression de couler de l'arrière.
Autre truc, il ne faut pas trop y aller fort la première fois car il faut avoir encore un peu d'énergie dans les bras pour béquiller jusqu'aux vestiaires... la loose quand j'ai voulu sortir du bassin...

Dans cette histoire, je me suis senti plus observé dans le tram avec ma prothèse et mon bermuda qu'à poil à la piscine...

A+

Gwen

PS : Charles, sans te mettre la pression, tu noteras que je m'entraîne pour les 10 km.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brasseriedesgarrigues.fr
Wahoo
Actif
avatar

Nombre de messages : 102
Age : 48
Localisation : Ste Geneviève Des Bois - Essonne
Type d'amputation : Tibiale gauche suite erreur chirurgicale
Date d'inscription : 31/12/2008

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Lun 14 Sep 2009 - 17:24

'lut Gwenael.
N'as tu pas la possibilité d'accéder au moins jusqu'au bord du bassin avec ta prothèse?
Car utiliser les béquilles sur un sol carrelé et humide reste un grand numéro d'équilibriste où la chute peut arriver à tout moment.
Revenir en haut Aller en bas
Gwenaël
Actif


Nombre de messages : 382
Age : 42
Localisation : Montpellier
Type d'amputation : fémorale gauche, genou Endolite KX-06, pied Freedom Highlander
Date d'inscription : 20/01/2009

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Lun 14 Sep 2009 - 17:37

Wahoo a écrit:

N'as tu pas la possibilité d'accéder au moins jusqu'au bord du bassin avec ta prothèse?
Car utiliser les béquilles sur un sol carrelé et humide reste un grand numéro d'équilibriste où la chute peut arriver à tout moment.

Hum... Je n'avais pas vu la chose comme ça. En enlevant la chaussure peut être, mais il faut encore passer par la pataugeoire pour les pieds et la douche automatique pour accéder au bassin, question d'hygiène.
A voir s'il existe un passage secret où je ne mouillerai pas la prothèse.

Je verrai la prochaine fois. Pas que ça me dérange de béquiller (c'est un carrelage antidérapant mieux de bcp de places publiques), mais si je peux m'en passer. Encore que c'est pratique d'accéder au rebord en béquilles sans sautiller.

Un ami me disait qu'il voyait régulièrement un amputé à cette même piscine. Je lui demanderai s'il accédait avec la prothèse ou en béquilles.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brasseriedesgarrigues.fr
Nouba
Actif


Nombre de messages : 50
Age : 55
Localisation : Le Havre
Type d'amputation : Fémorale droit (genou C-Leg) et malformations des 2 avants-bras (Agénésie)
Date d'inscription : 19/09/2008

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Lun 14 Sep 2009 - 19:40

Gwenaël a écrit:

Hum... Je n'avais pas vu la chose comme ça. En enlevant la chaussure peut être, mais il faut encore passer par la pataugeoire pour les pieds et la douche automatique pour accéder au bassin, question d'hygiène.
A voir s'il existe un passage secret où je ne mouillerai pas la prothèse.
Il existe toujours des "passages secrets" dans les piscines...sauf que ça complique très souvent et encore plus l'accès au bassin...Demande quand même, on sait jamais.
Revenir en haut Aller en bas
http://leocat.free.fr/
babeth.flecheau
Actif
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Sarthe 72
Type d'amputation : amputation fémorale gauche
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Lun 14 Sep 2009 - 22:15

Je pratique la natation, et je cotoye des personnes ayant des difficultés pour se rendre dans la bain, donc je discute avec eux, comme je vais le faire avec vous pour pouvoir vous aider.

Je béquille aussi pour me rendre des vestiaires vers la piscine, j'ai toujours à mon pied des tapes tapes, qui me maintien bien le tour du bout du pied, d'autres nageurs ont aussi des tapes tapes, ce n'est pas interdit, pas ceux avec le maintien entre les 2 orteils, car ils ne tiennent pas assez le pied.

Au bout de mes béquilles j'ai un embout en forme d'étoile, et non rond, une meilleure sécurité pour éviter de glisser.

Pour me rendre dans l'eau, je m'assoie au bord du bassin, je dépose mes béquilles près des marches, au bord du mur de la piscine (car il faut que je les récupère ensuite), je met ma jambe valide, sur la 2ème marche, je me tiend à la rampe, et je me laisse glisser dans l'eau.

Pour sortir de l'eau, je met ma jambe à la marche la plus haute, je me tiens à la rampe, et par la force de mes bras, je soulève mon corps, je suis assise à l'extérieur de la marche, je remet mes tapes tapes et reprend mes béquilles.

Effectivement lorsque je sort du bain, après avoir fait plusieurs longueurs, je fatigue des bras en béquillant, mais je suis moins crispé avec mes embouts de cannes.

Je déconseille de sautiller, rien de tel pour perdre l'équilibre, se faire mal, ou glisser.

Sinon normalement il existe dans toutes les piscines, un siège ascenseur.

En nageant le crawl avec un pull buoy, je vais plus vite qu'un valide, car nous avons un membre en moins.

Cela est super, cela nous permet de tonifier le moignon, (car il est contracté) et de travailler nos bras, seuls membres pour nous aider à mieux avancer.
Mais cela ne nous empêche pas de nager le crawl, en travaillant aussi le moignon.

Cela fait 2 ans que je pratique de la natation avec un club avec des valides, c'est super, j'ai été bien accepté, et je me considère comme eux "valide", il n'y a pas de club handisport chez moi. J'ai ma serviette de bain autour de mon bassin, qui arrive vers le haut de la cheville.
En regardant autour de moi, quand je béquille personne me regarde, en prenant ma douche avec les nageurs il ne regarde pas le moignon, et mine de rien il le voie dans l'eau.

Regarder sur Goolge, comme modèle en photos "Nathalie Dutoit".

Je voulais savoir Gwen, tu t'entraine sur quoi pour les 10 kms que tu parle?

Amicalement
Babeth
Revenir en haut Aller en bas
Gwenaël
Actif


Nombre de messages : 382
Age : 42
Localisation : Montpellier
Type d'amputation : fémorale gauche, genou Endolite KX-06, pied Freedom Highlander
Date d'inscription : 20/01/2009

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mar 15 Sep 2009 - 0:49

babeth.flecheau a écrit:

Regarder sur Goolge, comme modèle en photos "Nathalie Dutoit".

Je voulais savoir Gwen, tu t'entraine sur quoi pour les 10 kms que tu parle?

Purée, elle a une carrure Mlle Du Toit !

Merci Babeth pour ton retour d'expérience. Je verrai pour les embouts en étoile mais le sol de la piscine est clairement sécurisant par rapport aux sols que je pratique par ailleurs.
Tout le secret réside dans le pull buoy alors, je ne m'étais pas trompé.

Je m'entraîne pour les 10 km de course à pieds de Lyon. Et pour ne pas avoir l'air ridicule quand je ferai du vélo avec des potes. Bref, me refaire une santé, quoi.

A+

Gwen
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brasseriedesgarrigues.fr
Nouba
Actif


Nombre de messages : 50
Age : 55
Localisation : Le Havre
Type d'amputation : Fémorale droit (genou C-Leg) et malformations des 2 avants-bras (Agénésie)
Date d'inscription : 19/09/2008

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mar 15 Sep 2009 - 10:59

Gwenaël a écrit:

Tout le secret réside dans le pull buoy alors, je ne m'étais pas trompé.

Et oui, le pullboy permet d'équilibrer le bas de ton corps et, forcément, c'est plus facile de nager avec quand on a moins de "propulsion arrière" en étant amputé.

Par contre, même si ce n'est pas évident, force toi tout de même à travailler ta jambe valide. Ca ne sera que bénéfique pour ta vie de tous les jours Wink

Thierry
Revenir en haut Aller en bas
http://leocat.free.fr/
babeth.flecheau
Actif
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Sarthe 72
Type d'amputation : amputation fémorale gauche
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mar 15 Sep 2009 - 19:56

Gwen a écrit :
Je m'entraine pour les 10 km de course à pieds, et pour ne pas avoir l'air ridicule quand je ferai du vélo.

il n'y a rien de ridicule, au contraire, continue ainsi. c"est SUPER
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mer 16 Sep 2009 - 11:56

d'bords bonjour babeth, toujours aussi formidable dans les conseils et moi tes messages me redonnent du punch.Lundi je suis allée à la piscine enfin on a pu m'y conduire et j'ai pu contacter les prof pour la plongée et je vais m'inscrire enfin je réalise mon désir, j'espère avoir tous les lundis mon transport.ET surtout le certificat médicale. Par contre pour atteindre la piscine nous pouvons le faire en fauteuil qui passe dans l'eau, et moi apres je m'asseois au bord du bassin et plonge ou descent par l'échelle. Mais nous apprenons handicapées et non handicapées ensemblent. C'est formidable. Franchement je ne regrette pas d'etre sur ce forum ou nous puisons notre force pour arriver à nous en sortir.
A bientôt
Revenir en haut Aller en bas
babeth.flecheau
Actif
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Sarthe 72
Type d'amputation : amputation fémorale gauche
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mer 16 Sep 2009 - 19:27

Je suis contente pour toi que tu puisse libéré ton corps dans l'eau, en te laissant glisser dans le fond de l'eau comme les poissons, tu ne dois plus envie de retourner dans ton fauteuil, qui t'attend pour la journée.
Enfin tu vas te faire plaisir.
Je ne vois pas pourquoi que tu n'aurai pas de certificat médicale, à moins que tu présente des problèmes d'oreilles.
Je me souviens que tes déplacements se font qu'en fauteuil, car tu n'a pas toujours pas de prothèse, et depuis 2002.
Effectivement les valides apprennent beaucoup avec un handicapé, et sans le vouloir on les épates, car eux, ils essaye d'avoir comme nous un membre en moins, en s'attachant les pieds, et ils sont bleuflé.
Au faite as-tu pu aller dans une école du dos?


[i]Je parle ainsi à Fauchon, car s'est aussi une lecture pour nous tous, comment elle "assume un membre en moins".
[b]
Amicalement
Babeth
cheers Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Jeu 17 Sep 2009 - 22:31

et oui comme tu le dis je n'ais toujours pas mise ma prothése que j'ai fais faire chez pommier l'année derniére il y presque un an, ayant eut une opération, pas trop d'effort aprés donc je n'ais pas insistée et les vacances que m'a offert mon fils avec mes petits enfants me font encore douter du bien de la prothèse pour moi vu quand fauteuil et en béquilles je fais vraiment plein de chose et seules ,donc encore comme l'année dernière je ne sais que faire? de toute facon la prothése sera à vérifierLa piscine et surtout la plongée un vrai bonheur . Pour te répondre l'école du dos m'a fait du bien mais vite perdu quand tu reprends les béquilles, par contre ont t'apprends certaines positions que tu peu continuer dans le quotidien et qui t"évite de souffrir plus.je te donnerais des nouvelles de mes progrets en plongé.Abientot
Amicalement
et surtout bon courage à tous
Revenir en haut Aller en bas
minnie
Actif
avatar

Nombre de messages : 997
Localisation : Paris
Type d'amputation : tibiale droite suite accident thérapeutique
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Ven 1 Mar 2013 - 13:44

Tout d'abord, je salue le retour de Gwen. Babeth,il y a bien longtemps que je ne suis venue sur le forum, mais mes nouvelles responsabilités (avec JP) me prennent pas mal de temps.

Mon seul progrès réalisé en natation fut d'oser me baigner devant mes enfants, mais pour le reste du monde, " C'est pas gagné"!

Je me baigne uniquement dans ma piscine ou dans des piscines privées; J'ai une prothèse de bains, mais celle-ci me fait basculer et je dois la lester de poids en forme de bracelets que je pose à la cheville de ma prot. J'ai un loock d'enfer avec tout cet harnachement! Boulet

Gwen, j'ai loué pour une quinzaine une maison avec piscine à moins de 10km de chez toi et j'espère bien que tu viendras passer une journée en compagnie de ta femme et des petites . Ma petite fille qui à l'âge de ta grande sera là aussi; on fera un barbecue...et on s'énivrera de ton excellente bière!!!


_________________
Amitiés.


Minnie.

Contact   Adepa /Paris/Ile de France.

Ce n'est pas parce-que les choses sont difficiles que nous n'osons pas les faire, c'est parce-que nous n'osons pas les faire qu'elles sont difficiles.


Sénèque ( philosophe romain:  4 av. J.C)
Revenir en haut Aller en bas
Gwenaël
Actif


Nombre de messages : 382
Age : 42
Localisation : Montpellier
Type d'amputation : fémorale gauche, genou Endolite KX-06, pied Freedom Highlander
Date d'inscription : 20/01/2009

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Ven 1 Mar 2013 - 21:54

Avec plaisir Minnie ! Tu m'indiqueras les dates de ta loc'.
Je serai sur Paris le we prochain (9-10 mars) pour faire de la promo de ma production, au même endroit où JP m'a déjà vu près de Beaubourg et dans d'autres aussi... genre tard dans la nuit samedi et dimanche. C'est parti pour ne pas bcp dormir ni démouler la prothèse de deux jours.

Concernant le sport, mon boulot, ma maison et surtout mes deux filles ne me laissent pas assez de temps ni d'énergie pour suivre un entraînement. Heureusement il y a les fûts bière de 40 kg pour entretenir la forme.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.brasseriedesgarrigues.fr
JP (alias "droledepied")
Actif
avatar

Nombre de messages : 2294
Age : 65
Localisation : Ile de France
Type d'amputation : Trans-métatarsienne (en 2009) puis ATCT (en 2011) et enfin tibiale (en 2013).
Date d'inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Ven 1 Mar 2013 - 23:06

Gwenaël a écrit:
Je serai sur Paris le we prochain (9-10 mars) pour faire de la promo de ma production, au même endroit où JP m'a déjà vu près de Beaubourg
Quelle bonne nouvelle !!!! Je devrais venir faire quelques courses ..... Very Happy

_________________
Jean-Pascal
"Le premier échec, c'est de ne pas essayer"

"On ne résout jamais un problème sans en créer dix autres" (George Bernard Shaw, portant un toast à Albert Einstein dans les années 20)
"Les miracles, il faut les faire soi-même". (Titre du livre de Sina Trinkwalder, Droemer, 2013, [Wunder muss man selber machen]).
"Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir. Autrement dit, plus ça rate, plus on a des chances que ça marche" (devise Shadock).
"Les malades n'ont pas le temps d'être patients"
Revenir en haut Aller en bas
Jean-claude
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 554
Age : 73
Localisation : Breuil Magné Charente-Maritime
Type d'amputation : Tibiale gauche (LBK)
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Sam 2 Mar 2013 - 8:04

Citation :
Quelle bonne nouvelle !!!! Je devrais venir faire quelques courses ..... Very Happy

je vois ça d'ici, pour ensuite aller t'enivrer avec Minnie ? ... Sous les ponts qu'on va vous retrouvez, ... sous les ponts j' vous dit ! ... Et tous les trois, avec Gwen, bien sûr ! ... smurfin brilsmurf bigsmurf

_________________
Amicalement
Jean-Claude

"La nature fait les hommes semblables, ... la vie les rends différents". (Confucius)

Amputé tibial gauche - LBK- Emboiture carbone - manchon silicone - attache distale - Pied 1C 30 TRIAS Otto-Bock
Prothésiste: POVELSEN ET CIE - 35, rue de Bellefonds - 16100 - COGNAC - Tél. : 05 45 82 23 07
Revenir en haut Aller en bas
Diamantbleu
Actif
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 55
Localisation : Saint-Maur-des-fossés
Type d'amputation : Fémorale
Date d'inscription : 08/07/2011

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mar 6 Mai 2014 - 17:39

Moi j'ai mis quelques mois avant de sortir et me montrer. Jusqu'au jour où il a bien fallu le faire puisque je devais aller voir le gynéco. Donc il fallait au moins faire le chemin en fauteuil roulant de la voiture (ne pouvant pas encore marcher, c'est mon mari qui m'emmène partout) au cabinet.
Au début, je ne supportais pas qu'on me regarde. Puis un jour, je me suis dit "oh, et puis après tout, je m'en fous ! Si les gens ne sont pas contents, ils n'ont qu'à regarder ailleurs !".

Je vais faire les courses au Carrefour avec mon mari, on va parfois dans les centres commerciaux, au restaurant et j'avoue que j'ai pris l'habitude de ne plus regarder les gens. Je ne regarde plus autour de moi pour voir si on me regarde. Je me dis que je ne pourrai rien changer et puis tant pis si c'est comme ça.

Ceci dit, je bloque encore sur certaines choses. Les robes et les jupes par exemple. Je n'en porte plus depuis mon accident. Je trouve que ce n'est pas beau avec une jambe en moins. Ces vêtements sont justement faits pour mettre en valeur les jambes et les porter avec un seul membre, ça casse tout le charme.
J'ai souvent envie d'en acheter quand je regarde les catalogues mais ensuite, je me rétracte. Porter une robe ou une jupe avec une jambe en moins montrerait encore plus que j'ai un membre en moins. Les gens le remarqueraient encore plus. Alors je sors toujours en pantalon. Je n'ai pas encore surmonté cela.

De plus, j'ai honte de mon corps : après 4 ans dans un fauteuil, j'ai pris du poids. Ou du moins, étant sédentaire, mon corps s'est déformé (j'ai des bourrelets au ventre, au niveau de l'estomac, mes seins tombent, les muscles de mes cuisses ne travaillant plus, se sont affaissés et mes cuisses sont devenues énormes). Je sais que je n'ai plus 30 ans mais je n'accepte pas d'être devenue comme ça. Pour le haut, je faisais du 40 et maintenant je fais du 42-44 selon les vêtements. Quant au bas je fais maintenant du 46 voire du 48 alors que je faisais du 44. Ça m'horrifie et ça aussi ça m'empêche de mettre des vêtements qui puissent dévoiler mes jambes. Il n'y a qu'en kiné dans les centres que j'étais bien obligée de me mettre en short pour marcher entre les barres...
Quand je me regarde dans la glace, je me dégoûte.

Par contre, je fais abstraction de cela quand je sors. Sinon je resterais toujours enfermée; et ne pouvant toujours pas marcher, puisque je n'ai pas encore trouvé un kiné qui me fasse marcher avec des cannes, je reste déjà la majorité de mon temps chez moi. Je n'ai aucune activité à l'extérieur.

Une autre chose qui me dérange encore, c'est la plage. Je ne me vois pas laisser ma prothèse sur le sable et me trainer jusqu'à la mer, telle une bête. Quelle horreur ! Là oui, on va me remarquer.
Et je ne pense pas qu'il existent des prothèses qui supportent l'eau salée...

Pourtant j'aimais beaucoup cela. Tous les étés, mon mari et moi on allait à Miami et là, je ne vois pas comment je vais faire. Même une fois appareillée.

Je félicite tous ceux ici qui sont finalement arrivés à se montrer et et/ou à avoir une activité telle le sport. C'est très courageux et c'est le but que nous devons tous atteindre : arriver à mener une vie "presque" comme les autres. Mais ce n'est pas toujours facile.
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 802
Age : 49
Localisation : Alsace (68)
Type d'amputation : RAK
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mar 6 Mai 2014 - 19:57

Diamantbleu a écrit:
... Et je ne pense pas qu'il existent des prothèses qui supportent l'eau salée...

Si si, ca existe !  Wink 

Cherche un peu sur le forum, plusieurs discussions autour des prothèses de bain t'apporteront des réponses.

Par exemple le nouveau 3R80 de chez OttoBock est étanche, c'est un vrai genou de marche et il est remboursé.

_________________
       N'est grave que ce qu'on veut bien considérer comme tel.            (Xavier Patier)
Revenir en haut Aller en bas
RBK
Actif
avatar

Nombre de messages : 816
Localisation : Suisse
Type d'amputation : RBK 1987
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mar 6 Mai 2014 - 20:08

Tout sera plus facile quand tu auras gagné en autonomie. Pour l’instant tu restes très dépendante et c’est bien ça ton principal handicap.
Il faut vraiment que tu trouves une solution afin de faire une vraie rééducation et avec une prothèse confortable (il ne faut pas rêver non plus, nos emboitures nous font toujours plus ou moins souffrir).
Pour mes premiers pas, je suis allé à Marseille dans un centre d’appareillage où les amputés passaient les journées à disposition des prothésistes et des kinés. Cette solution était idéale, les amputés discutaient ensemble et se motivaient pour marcher toujours plus, les prothésistes pouvaient retoucher les réglages autant de fois que nous le sollicitions et les kinés nous faisaient bosser chacun à notre tour.

_________________
RBK
Revenir en haut Aller en bas
Diamantbleu
Actif
avatar

Nombre de messages : 34
Age : 55
Localisation : Saint-Maur-des-fossés
Type d'amputation : Fémorale
Date d'inscription : 08/07/2011

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mer 7 Mai 2014 - 12:30

Tout à fait d'accord avec toi, FAT. D'abord plus d'autonomie car c'est ça qui me bloque. C'est pour ça que je suis à la recherche d'un centre qui pourrait m'apprendre à marcher.

Et c'est vrai qu'il vaut mieux aller dans un centre où l'on s'occupe des amputés. Non seulement parce les kinés ainsi que tout le reste du personnel médical connaissent le sujet et savent comment agir.

Et puis se retrouver avec d'autres amputés peut avoir un côté positif : on peut parler de notre état, de nos coups de blues, des problèmes que l'on rencontre dans la vie, de la prothèse. Les autres patients comprennent car ils connaissent le problème et vivent la même chose. Ils peuvent (comme ici) motiver les autres, leur remonter le moral, leur donner des conseils ou tout simplement discuter et échanger des idées à ce sujet.

Je suis allée en 2011 dans un centre à Belleville. J'étais la seule amputée. J'ai trouvé l'expérience intéressante car ça représentait plus la véritable vie que je rencontrerais en Société. Dans la vie, tout le monde n'est pas amputé et ça me permettait de voir comment les "autres" me considéraient, me traitaient. Ça s'est bien passé, ce qui m'a un peu étonnée, car j'avais peur de la réaction des gens. Par contre, je ne pouvais pas trop parler de mon amputation car je savais que je risquais de les barber à la longue. Même si je n'en parle pas sans cesse, c'est bien entendu un sujet qui revient régulièrement. Surtout dans un centre.
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
Philippe Massé
Actif
avatar

Nombre de messages : 173
Age : 54
Localisation : Avranches
Type d'amputation : tibiale gauche réalisée en 1990 appareillage systeme otto bock depuis juillet 2010
Date d'inscription : 12/03/2006

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Sam 19 Juil 2014 - 16:01

Ah l'impact psychologique qui conduit à se fermer pour ne pas "choquer " les autres...  Je suis amputé tibial je me balade en short, je vais à la plage avec ou sans prothèse, je fais du vélo, je fais du ski....  Il faut vivre.... Le regard des autres simple voila le remède...
si la personne vous fixe et vous regarde faites la même chose fixez la les yeux de haut en bas Ou allez la voir demandez lui si elle a un prblème.... On gagne a chaque fois...
J'ai un principe j'en....e les cons... Il faut vivre pour soi et non pour les autres....

_________________
Expert handicap pour le syndicat FO DEFENSE
Membre du conseil handicap de la confédération Force Ouvrière
Revenir en haut Aller en bas
http://www.remember39-45.org/news/news.php
RBK
Actif
avatar

Nombre de messages : 816
Localisation : Suisse
Type d'amputation : RBK 1987
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Sam 19 Juil 2014 - 22:23

Je suis actuellement en vacances, je passe une bonne partie de la journée sur la plage et je n'ai jamais eu besoin de me "battre" avec les gens. Sans doute que certain me regarde mais je suis occupé alors je ne les vois pas. Je suis persuadé qu’il nous faut dépasser ce stade de l’agressivité qui n’apporte rien à personne.

_________________
RBK
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Massé
Actif
avatar

Nombre de messages : 173
Age : 54
Localisation : Avranches
Type d'amputation : tibiale gauche réalisée en 1990 appareillage systeme otto bock depuis juillet 2010
Date d'inscription : 12/03/2006

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Dim 20 Juil 2014 - 11:41

RBK a écrit:
Je suis actuellement en vacances, je passe une bonne partie de la journée sur la plage et je n'ai jamais eu besoin de me "battre" avec les gens. Sans doute que certain me regarde mais je suis occupé alors je ne les vois pas. Je suis persuadé qu’il nous faut dépasser ce stade de l’agressivité qui n’apporte rien à personne.
Vous savez moi non plus c'est la méthode réservée aux incurables Qui voient encore les handicapés comme des betes curieuses... Cela fait 24 ans que je suis amputé j'ai du me servi de cette technique du face aà face deux ou trois fois...
Les gosses eux quand on leur explique ont une faculté de questionnement et de compréhension qui m'a toujours subjugué.

_________________
Expert handicap pour le syndicat FO DEFENSE
Membre du conseil handicap de la confédération Force Ouvrière
Revenir en haut Aller en bas
http://www.remember39-45.org/news/news.php
minnie
Actif
avatar

Nombre de messages : 997
Localisation : Paris
Type d'amputation : tibiale droite suite accident thérapeutique
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Lun 21 Juil 2014 - 6:58

Je crois que nous faisons pas mal de parano par rapport au regard des autres qui pour la plupart sont surtout des regards de curiosité et ne veulent pas dire agressivité, pour moi il y a nuance.
Les gens qui nous regardent, pour la plupart , à partir du moment où on ne les fusille pas de notre regard, osent poser la question de savoir ce qui nous est arrivé et montrent plutôt de l'empathie.

Et puis, il y a quelques cons, mais ceux là ne valent même pas qu'on parlent d'eux.

_________________
Amitiés.


Minnie.

Contact   Adepa /Paris/Ile de France.

Ce n'est pas parce-que les choses sont difficiles que nous n'osons pas les faire, c'est parce-que nous n'osons pas les faire qu'elles sont difficiles.


Sénèque ( philosophe romain:  4 av. J.C)
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
JLO
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1390
Age : 71
Localisation : Hérault
Type d'amputation : amputation fémorale droite
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Lun 21 Juil 2014 - 9:53

Bonjour Clothilde
San rentrer dans de grandes discussions psychologiques, c'est aussi que le regard des autres te renvoie à ton propre regard sur toi-même. Il faut d'abord s'accepter soi pour être accepté par les autres.

_________________
Jean-Luc
C-Leg v3/ Variflex XC
W650/Squire ST2
Revenir en haut Aller en bas
http://jl.obadia.free.fr/
Philippe Massé
Actif
avatar

Nombre de messages : 173
Age : 54
Localisation : Avranches
Type d'amputation : tibiale gauche réalisée en 1990 appareillage systeme otto bock depuis juillet 2010
Date d'inscription : 12/03/2006

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Lun 21 Juil 2014 - 13:06

JLO a écrit:
Bonjour Clothilde
San rentrer dans de grandes discussions psychologiques, c'est aussi que le regard des autres te renvoie à ton propre regard sur toi-même. Il faut d'abord s'accepter soi pour être accepté par les autres.
+1 c'est un fondamental et cela ne s'acquiert pas en 1 jour

_________________
Expert handicap pour le syndicat FO DEFENSE
Membre du conseil handicap de la confédération Force Ouvrière
Revenir en haut Aller en bas
http://www.remember39-45.org/news/news.php
RBK
Actif
avatar

Nombre de messages : 816
Localisation : Suisse
Type d'amputation : RBK 1987
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mar 22 Juil 2014 - 0:18

En effet il faut beacoup de temps avant "d'oublier" notre propre amputation

_________________
RBK
Revenir en haut Aller en bas
L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
JP (alias "droledepied")
Actif
avatar

Nombre de messages : 2294
Age : 65
Localisation : Ile de France
Type d'amputation : Trans-métatarsienne (en 2009) puis ATCT (en 2011) et enfin tibiale (en 2013).
Date d'inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mar 22 Juil 2014 - 15:40

Certes, mais ce délai est "raccourci" par des actions comme la participation aux journées ou aux weekends organisés pour les amputés (accrobranche, ski, essais de lames d'athlétisme, voyages), ou mieux encore, le stage de plongée de l'association Bout de Vie.

C'est quand tu vois les autres amputés agir, à la fois si semblables et si différents de toi que tu relativise ta propre condition et que tu recommence à vivre "comme avant", tout en ayant intégré ta propre différence.

_________________
Jean-Pascal
"Le premier échec, c'est de ne pas essayer"

"On ne résout jamais un problème sans en créer dix autres" (George Bernard Shaw, portant un toast à Albert Einstein dans les années 20)
"Les miracles, il faut les faire soi-même". (Titre du livre de Sina Trinkwalder, Droemer, 2013, [Wunder muss man selber machen]).
"Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir. Autrement dit, plus ça rate, plus on a des chances que ça marche" (devise Shadock).
"Les malades n'ont pas le temps d'être patients"
Revenir en haut Aller en bas
RBK
Actif
avatar

Nombre de messages : 816
Localisation : Suisse
Type d'amputation : RBK 1987
Date d'inscription : 22/04/2008

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mar 22 Juil 2014 - 20:48

La compagnie ou les activités avec d’autres amputés n’est pas forcement la meilleure solution pour assumer son handicap face aux valides. C’est une étape importante au début pour bien se rendre compte de ce qui est possible de faire avec une prothèse mais ensuite il faut vite rejoindre le monde réel.

_________________
RBK
Revenir en haut Aller en bas
JLO
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1390
Age : 71
Localisation : Hérault
Type d'amputation : amputation fémorale droite
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mar 22 Juil 2014 - 21:55

Pour assumer son handicap face aux valides (et assumer le regard des autres) il est nécessaire de faire un travail sur soi, avec ou sans aide.
Savoir se reconstruire et s'accepter.
Savoir s'aimer encore, même si notre belle image (l'idéal du moi) nous semble en avoir pris un sale coup.
Se regarder dans la glace et s'y reconnaître.

_________________
Jean-Luc
C-Leg v3/ Variflex XC
W650/Squire ST2
Revenir en haut Aller en bas
http://jl.obadia.free.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Assumer le manque d'un membre...
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» La Bretagne nous manque trop --->
» Le camping vu par un membre du personnel
» Manque de chaux NHL 2
» manque ou excès d'eau
» Drosera monté par manque de lumière...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum d'ADEPA :: Société - Vie quotidienne :: Image du handicap-
Sauter vers: