Forum d'entraide pour les Personnes Amputées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion    

Activités physiques, ludiques, conviviales ...

consultez l'agenda d'ADEPA...

Messages privés inattendus: il peut s'agir de piratage!

Signalez!


Partagez | 
 

 Assumer le manque d'un membre...

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Patrice
Actif
avatar

Nombre de messages : 66
Localisation : 71
Type d'amputation : tibiale gauche
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Assumer le manque d'un membre...   Mar 6 Nov 2007 - 13:58

Bonjour

Voilà le contexte de mon histoire.

En 1985, j’ai eu un accident de la voie publique et après de multiples interventions, ma jambe gauche a été sauvée. Mais marche avec 2 béquilles, botte orthopédique et surtout douleurs à mon pied. En 1993, je me suis fait amputé du pied.
En 2006, il m’a fallu me faire une amputation tibiale du fait de problèmes d’infection. Tout a fait conscient que je pouvais m’en sortir que grâce à cette nouvelle amputation, je l’ai accepté sans probléme
Actuellement, il ne se passe pas un jour où j’ai des douleurs à mon moignon avec pour conséquence une vie au quasi ralenti. Je dois avoir une nouvelle intervention en décembre pour reprendre de mauvaises cicatrices et essayer d’améliorer mon appareillage.
Outre ces problèmes liés à mon handicap, j’ai en un autre et celui-ci me « bouffe » encore plus : je n’accepte pas de me « montrer » vers les autres sans ma prothèse, j’ai peur d’aller chercher mes enfants à l’école sans prothèse, j’ai peur de sortir dans le rue sans prothèse. Peur de quoi ?: de la réaction des enfants, des gens, peur de leur éventuelle réflexion.
Quelque fois, je me raisonne et me sens prêt à affronter cela mais au dernier moment, c’est le blocage total et je ne le fais pas. Je préfère mettre ma prothèse quitte à avoir mal que de me montrer sans ma prothèse.
Alors, si vous pouvez me faire part de vos expériences sur ce sujet, si vous pouvez me faire provoquer un déclic et ainsi m’aider à surmonter ce blocage, je suis preneur.
Merci
Revenir en haut Aller en bas
charles
Actif
avatar

Nombre de messages : 494
Localisation : Grenoble
Type d'amputation : Amputation tibiale gauche traumatique- prothèse REFLEX VSP (Össur), manchon 3S
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mar 6 Nov 2007 - 18:30

Bonjour,

Tu soulèves un problème hélas fréquent chez les amputés et particulièrement en France. Et il est vrai que les progrès de l'appareillage font que les amputés marchent généralement assez bien et sont presque tous appareillés, le résultat est qu'on peut avoir l'impression qu'en France un amputé çà n'existe pas !

C'est d'autant plus dur alors de sortir sans sa prothèse, les nombreux messages du forum à ce sujet en témoigne. Bref tu n'es pas le seul à en souffrir.

Je n'ai pas de solutions "miracle" pour t'aider. Tu peux lire les messages récents sur le sujet que nous avions échangés à l'initiative de Babeth. Et je trouve que son témoignage est très encourageant pour d'autres et pour toi en particulier :

Quand c'est possible, faire le "premier pas" à plusieurs est sûrement une aide. Puis après, on n'y pense de moins en moins, voire plus du tout. Je ne sais pas si quelqu'un dans ta région peut t'aider, sinon tu peux venir nous voir lors de certaines activités sportives ou nous sommes nombreux à nous promener sans prothèses (football, ski, course, etc). Et tu verras qu'on peut se sentir très à l'aise comme çà, qu'on ne choque personne (sauf quelques très exceptionnels imbéciles et en tout cas pas les enfants).

Voilà, j'espère que nous pourrons t'aider et provoquer en toi le "déclic", regarde les progrès de Babeth, en quelques semaines

_________________
Amputé tibial gauche traumatique. Prothèse : manchon 3 S, pied REFLEX VSP (Össur). Orthoprothésiste : Chabloz Orthopédie (Grenoble).

Revenir en haut Aller en bas
http://blog.myspace.com/onelegbk
Patrice
Actif
avatar

Nombre de messages : 66
Localisation : 71
Type d'amputation : tibiale gauche
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mar 6 Nov 2007 - 19:21

bonsoir

merci de ton post et du lien avec le témoignage de Babeth. C'est encourageant.
Faire le premier pas (sans jeu de mot^^) est l'étape la plus dure. Je m'y pépare car avec mon intervention de décembre, je ne pourais pas chausser de prothése pendant au moins un mois alors il faudra bien que je me lance. Mais le blocage est aujourd'hui encore là.

Ce que Babeth ressentait, c'est à peu prés la même chose de ce que je ressens: essayer de cacher ce que l'on a plus. Avec la prothése, on y arrive mais pas sans. Mais je VEUX y arriver car aprés je suis certain que je me sentirais mieux dans ma peau. C'est pourquoi j'ai posté ce msg pour "prendre de la graine" chez mes compagnons d'infortune.
Revenir en haut Aller en bas
Philippe Massé
Actif
avatar

Nombre de messages : 173
Age : 54
Localisation : Avranches
Type d'amputation : tibiale gauche réalisée en 1990 appareillage systeme otto bock depuis juillet 2010
Date d'inscription : 12/03/2006

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mer 7 Nov 2007 - 7:10

Accepter une image de soit avec un membre un moins ce n'est pas facile. Il faut faire le deuil d'une vie antérieure de valide, c'est un travail long à réaliser. Nous sommes tous passés par ces phases qui ont duré plus ou moins longtemps selon notre capacité à assimiler cette situation nouvelle.
Le regard des autres, c'est vrai qu'en france tout ce qui sors de la "norme" est une curiosité, dommage que le cirque Barnum n'existe plus il aurait toujours de beaux jours devant lui pour recruter tous ces voyeurs et soit disant compatissants.
Vous avez peur de quoi? du regard des autres, c'est tout attendez vous n'êtes pas une bête curieuse, vous avez peur des questions qu'on va vous poser, des esprits compatissants faites leur savoir que leur compassion ils peuvent la garder pour la maison de retraite...
Vous n'allez pas vous priver d'une vie sociale et familiale du fait de votre handicap. Ne faites pas comme moi n'attendez pas toutes ces années pour jouir de la vie , il y aune vie après le handicap une vie professionnelle familiale et sociale...
Comme je disais sur un autre fil du forum OSEZ ....facile à dire me direz vous, mais c'est la seule solution pour vous sortir de cette ornière.

_________________
Expert handicap pour le syndicat FO DEFENSE
Membre du conseil handicap de la confédération Force Ouvrière
Revenir en haut Aller en bas
http://www.remember39-45.org/news/news.php
Patrice
Actif
avatar

Nombre de messages : 66
Localisation : 71
Type d'amputation : tibiale gauche
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mer 7 Nov 2007 - 15:10

Citation :
Vous avez peur de quoi? du regard des autres

C'est tout à fait cela.
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 802
Age : 49
Localisation : Alsace (68)
Type d'amputation : RAK
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mer 7 Nov 2007 - 20:37

Bonjour BastAna

Qui sont donc ces inquiétants "autres" qui nous effraient tant ?
Quelles bonnes raisons avons nous donc de ne pas nous montrer à eux ?
Que se passerait-il s'ils nous voyaient ?

Quand on y réfléchit un peu, ces questions semblent absurdes, pourtant nous avons tous un jour renoncé à "sortir comme-ça", nous avons tous essayé de "cacher quelque chose", nous avons tous eu des réponses absurdes...

Citation :
si vous pouvez me faire provoquer un déclic et ainsi m’aider à surmonter ce blocage, je suis preneur.
Il n'y a qu'une seule méthode : Se jeter à l'eau !! Plus on retarde ce moment et plus il sera difficile de le surmonter.
Comme dans beaucoup de choses c'est la première fois qui est dure. Au début je te conseille d'être accompagné par une ou plusieurs personnes (proches, avec qui tu te sens bien, amis, famille ou tes enfants), ca permettra de détourner ton attention des autres.
Si tu le peux évite de regarder par terre, regarde le monde dans les yeux et tu en verra qui te sourient Wink
Si tu rencontre un de ces "exceptionnels imbéciles" (comme dirait Charles), et bien ignore-le... c'est lui l'imbécile, tant pis pour lui !
Tu t'apercevra vite que beaucoup de ceux que tu croise ne te remarqueront même pas... tellement ils sont pris dans leurs propres soucis !
Les enfants n'ont en général pas de réactions négatives, ils sont juste très curieux. S'ils te regardent et que tu croise leur regard fait leur un petit coucou, un sourire, un clin d'oeil... ca casse instantanément tout risque de malaise et ca fait du bien !

Voilà, tu vois c'est tout simple Very Happy ...arrête de te poser des questions et fonce !!! rambo

PS une petite astuce : prévois des lunettes de soleil, c'est fou comme ca aide de pouvoir se cacher derrière... Cool
Revenir en haut Aller en bas
Patrice
Actif
avatar

Nombre de messages : 66
Localisation : 71
Type d'amputation : tibiale gauche
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mer 7 Nov 2007 - 22:56

Salut Fred

Merci à toi pour tous ces conseils. Ca m'aide comme les autres posts aussi, dans ma "thérapie". Je les mets dans ma petite tête, histoire de m'en souvenir le jour où je me jeterais à l'eau

@+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Jeu 8 Nov 2007 - 7:32

Bonjour , je suis amputée tibiale depuis 2004 et je me suis "débloquée " l'an passé. J'ai pu cotoyer des amputé(e)s lors de deux stages... beaucoup de sentiment ont afflué. j'ose dire aujourd'hui qu'au début, j'ai é prouvé de la honte, ensuite j'ai eu honte d'avoir eu honte...mais si je n'avais pas pu faire ces expériences, je n'aurais jamais pu ressentir ces moments là et je n'aurais pas pu avancer..
j'ai appris à connaitre ce que je suis capable d'oser, je suis contre l'exhibition mais j'invite à vivre comme nous pourrions vivre non amputée... nous n'avons qu'un bout en moins, point..
j'ai eu d'énormes problèmes lors des appareillages, il y avait toujours quelque chose qui n'allait pas, je maudissais la spécialiste et l'appareilleur , je ne faisais aussi aucun effort ...JE REFUSAIS!
aujourd'hui, je commence à être en équilbre "esprit et corps" et cela fait du bien, jamais je n'aurais cru y arriver.
Mes échanges avec BOUT DE VIE et ADEPA m'ont énormément aider et aujourd'hui, j'ose me montrer pour aussi imprégner l'esprit des français que le handicap existe!
Si vous voulez me joindre, demandez moi mon tél en privé
j'ai un enfant de 14 ans aujourd'hui, j'avais honte POUR lui...et aujourd'hui, une plénitude s'est installée.
Le handicap a tellement été tabou depuis des lustres .(peur, p^éché, ect..).. à nous de faire changer cette vision
Au début, c'est pratiquement un travail de tous les jours, c'est usant, déprimant mais nous avons le bonheur de pouvoir en parler et cela fait énormément de bien.
bon courage,
Véronique
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Jeu 8 Nov 2007 - 7:35

Je rectifie, j'ose me montrer en short l'été par contre, j'avoue que j'aurais encore du mal à me montrer en fauteuil roulant si tel était le cas provisoirement..
encore du travail à faire mais la solution est en nous.
amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Patrice
Actif
avatar

Nombre de messages : 66
Localisation : 71
Type d'amputation : tibiale gauche
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Jeu 8 Nov 2007 - 9:21

Bonjour Véronique,

Merci à toi aussi pour tes encouragements. Ca me fait du bien de savoir que je ne suis pas seul face à ce probléme et que toi et d'autres ont réussi à surmonter cela.

C'est peut-être paradoxal, mais ce n'est pas mon handicap et le fait de porter une prothése que j'ai du mal à accepter (d'ailleurs cet été je portais quelque fois des bermudas avec ma prothése) mais me montrer avec une jambe en moins.

vsti a écrit:
j'avoue que j'aurais encore du mal à me montrer en fauteuil roulant si tel était le cas provisoirement
Lorsque je rentrais en permission lors de mon séjour au centre de rééducation (Les Massues à Lyon) et que je n'étais pas encore appareillé, je rentrais avec un fauteuil roulant. Et bien dans ce cas, cela me faisait rien de me montrer avec.
Je me suis fait expliqué ce paradoxe par un psy: le fait d'être en fauteuil cache le manque du membre comme le fait de porter une prothése d'ailleurs. Par contre lorsque je suis avec mes cannes anglaise, sans prothése, je suis mis "à nu" et il n'y a pas de cache pour masquer ma jambe amputée. Et là est le probléme.

Mais ça fait du bien de pouvoir parler en parler avec des personnes qui ont vécues cela et ça mets du poids dans l'autre côté de la balance, histoire de la faire pencher du bon côté
Amicalement
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Jeu 8 Nov 2007 - 20:25

je crois, en parlant ainsi qu'à mon niveau, c'est la peur qui me prend.
1) visuellement, l'amputation me dis que nous ne sommes pas grand chose sur terre, le charnel est destructible...même si l'esprit reste ou non, encore une fois selon ses croyances..
en ca qui me concerne, j'ai été amputé pour ischémie irreversible dûe à une maladie rare et le fait de comprendre que ma chair pouvait "pourrir" , excusez moi du mot mais le fait de converser avec toi me fait surgir ces pensées sûrement enfouies mais pas encore expulsées...comme quoi il est bon de parler....

peux tu mettre des mots, des adjectifs sur "Par contre lorsque je suis avec mes cannes anglaise, sans prothése, je suis mis "à nu" et il n'y a pas de cache pour masquer ma jambe amputée
que ressens tu? je pense qu'il est bon de mettre des mots, même si cela dérange...
je me souviens que le lendemain de l'amputation, jusqu'à ce que je marche avec une prothèse, j'avais une peur viscérale de ramper, un malaise inexplicable...cela me reflétait mon impuissance, ma vulnérabilité, ect...

oui ça fait du bien de parler. au début, je n'osais pas car j'avais peur de passer pour une psy mais quand tu fais bien le tour.. beaucoup de monde aurait besoin de le faire , de s'écouter..
notre handicap nous permet peut être d'enfin faire une pose.
je ne vais pas continuer car je vais finir par me faire vraiment passer pour quelqu'un de dérangée..
bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
babeth.flecheau
Actif
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Sarthe 72
Type d'amputation : amputation fémorale gauche
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Ven 9 Nov 2007 - 17:58

Bonjour,
Lorsque je lis les messages du Mardi 06Nov. 13H58 et du Jeudi 08Nov 7H32, dont je m'excuse de ne pas pouvoir mettre le prénom des personnes concernées car pas mis le nom,en les lisants je ne cache pas que j'ai eu les larmes aux yeux, car s'est se que j'ai vaicue. Je voudrais aussi apporter mon témoignage, pour si je le peux vous aider à votre parcours.
J'aimais la moto, mais ma mère ne voulait pas que j'en conduise, car elle m'a aidé en tant que maman pour soigner une scoliose de l'âge de 4 ans à 16 ans par des corsets orhtophédique et platre, rendez-vous sur rendez-vous près des médecins, donc pas de motos pour bousiller un dos auquel l'opération à été évitée.
Je me suis jurée que dès que je trouverais l'homme de ma vie, qu'il fasse de la moto. Mon mari n'aimait pas la motos, mais par amour il a passé la conduite, et nous avions eu une motos. Il la prenait pour se rendre au travail. Plus tard, journée surprise, de mes enfants (2 de 7 ans et 1 de 9ans), "Papa tu emmène maman à la mer en moto pour lui faire plaisir" 4h00 de trajet. Qui en revenant de cette merveilleuse journée, peu avant notre domicile, 2 véhicules (l'un derrière l'autre) en face de nous doublait une voiture. Mes enfants ont appris la nouvelle de notre hospitalisation par le CHU. Je n'ai pas accepté se qui nous étaient arrivé, et en plus de voir ces gens en fauteuil "y at-il un bon dieu sur terre, ce n'est pas normal". En salle de kiné j'ai eu beaucoup de mal à marcher avec prothèse, je refusais aussi les demandes de la kiné, j'avais tellement mal, et je pleurais à tout bout de chemin. J'avais demandé au médecin de rencontrer une femme amputé pour savoir si normal fourmillements au pied, et d'autres et d'autres questions, et cela m'a beaucoup aider d'avoir partager son témoignage, je suis toujours en relation avec elle. J'étais 6 mois interne au centre, je voyais les enfants que les Week-end, emmené par mes parents (pas tout jeune), et un an en externe. Mes enfants et mon mari s'en voulait de cette journée surprise, et de voir leur mère dans cet état. Je leur disais, que ce n'était pas de leur faute, mais la destiné. Cela fait 7 ans, et j'ai encore un de mes enfants qui à du mal à s'en remettre.
Avant de mettre la prothèse, je me déplace avec un fauteuil de bureau (en arrière avec l'aide de ma jambe) car je ne veux pas de fauteuil médicalisé, et j'ai et continue de mettre une serviette sur le moignon, je prend ainsi mon petit déjeuner, et ensuite je m'habille et si un des enfants rentre dans la chambre il voit me chausser dans la prothèse (je ne dis pas ma prothèse, car ce n'est pas ma jambe), par moment le matin je voulais la balancer, mais j'en avais besoin pour marcher, car pas à l'aisse pour béquiller, et j'avais peur du regard de mes enfants en béquilles.
Deux ans après ce drame, je me suis rendue compte que je rencontrais des problèmes de trottoirs, accès ect.. dans ma ville, donc je me suis mis en relation auprès de notre maire, et il y a eu de l'écoute, dont des choses de faite, et ça me remonte le moral, je me dit "avec cet handicap au moins tu es utile à quelque chose, que eux valides ne voyent pas", et surtout pour que toutes les personnes handicapés puissent sortir.
Mon mari m'a inscrit dans un club aquagym, car il savait que j'adorai l'eau, car du temps de la scoliose je faisais de la natation, j'étais très réticente car je n'avais pas fait le deuil, toujours à me caché le moignon, le maitre nageur m'a mis à l'aisse il y avait que 3 femmes, je me suis mise facillement dans l'eau en enlèvant au dernier moment la serviette autour de ma taille pour cacher le moignon, et là j'ai nagé, j'avais oublier mon handicap, pour moi le moignon était dans l'eau est personne le voyait. Depuis 3 ans je me suis dit "fait le partager aux autres personnes qui ont un handicap. Je me suis donc inscrite dans un club de plongée valides chez moi, 50 plongeurs, et moi avec ma serviette de bain autour de la taille. Un initiateur m'a dit "Babeth les gens te regarderons plus ainsi car on voit sous la serviette qu' une jambe, et tu marche avec cannes Anglaise, ai confiance en toi, on te regardera qu'une fois, se qui est normal, et ce serra fini. Ne crois tu pas qu'une femme forte on ne vat pas la regarder? toi même tu le ferras. Ces paroles mon bousté, plus de serviette autour de la taille. Les inisiateurs ont été obliqé de suivre une formation auprès d'un club handisport, j'ai été présente avec eux
CE N'EST RIEN MOI PAR RAPPORT A UNE PERSONNE QUI N'A PLUS SES JAMBES, et qui fait de la plongée. Moi et surtout les initiateurs valides ont à eu une très bonne leçon.
Je continue l'aguagym sans serviette autour de la taille, qu'une femme m'a dit "il était temps, s'est bien se que vous venez de faire" je l'ai remercier, car cela m'avait fait plaisir.
Depuis j'ose lorsque je me désabille mettre de la pommade devant mon mari, et non caché sous les draps, et pour lui j'ai senti qu'il attendait cela depuis très longtemps, car il voit que je suis plus à l'aisse.
En revenant de la plongée je ne peux m'empécher de faire découvrir mes exploits à ma famille, et je vois que mes enfants sont fier de moi, car ils ont de leurs copines dans mon club, et en parle au Lycée. Pour eux JE SUIS MAINTENANT COMME AVANT, et s'est très important morallement pour eux et moi même.
Et depuis 2 mois, afin d'aquérir un défis qui est très important, car j'aimerai qu'il y ai une plaquette dans les salles d'attentes des centres médicaux disant aux personnes handicapés, que le monde valides les accueille dans leur association, je me suis dit "vat plus loing, fait parler les gens valides, en faisant de la compétition avec eux" Au moment de mon inscription par appel téléphonique près du club de natation, j'ai demandé qu'ils en discutent entre eux, vue mon handicap, ils étaients surpris car pour la personne que j'avais au bout du fil cela ne causait pas de problème, ils m'ont rappellé, me faisant savoir qu'ils m'attendaient. Cela s'est très bien passée, il fallait que je fasse comme eux, le blème lorsqu'on doit tenir la planche fasse à soi pour travailler les jambes, et moi avec moignon et une jambe, je rigolais car tout le monde me dépassait. Il n'ya pas eu de pitié, de demande d'aide s'ETAIT SUPER.
Et puis il y a 3 semaines, ils m'ont inscrit avec eux pour une compétition. Il y avait 4 autres associations de natation, je me disais 'tu ne les connais pas, ça ne fait rien s'ils te regardent", j'ai plongé sur le plot, fait à ma cadence les 50 m crowl, sortie de l'eau, des félicitations. ET BIEN LA je vois une autre image des valides vers les handicapés, elle n'est pas se qu'on le croit dans notre tête. J'ai reçu un message d'un initiateur du club de plongée des handicapés, qui à su par un de ses amis, de ma présence avec des valides, et ma félicité de cette démarche, les nageurs aurrait dit "mais comment fait-elle pour nager avec qu'une jambe, s'est une bonne image de leçon pour nous qui nous nous plaignons d'un moindre bobos". sur le site "goelands de sablé" dans la rubrique Master. (photos)
DONC PAR TOUS CES MOTS, ne vous posez pas de questions comme moi je le faisais, la vie avec les valides en fin de compte et plus simple qu'on le croit. FAITES VOUS PLAISIR.
Aussi je me met en jupe, jusqu'au niveau un peu en dessous du genou, et une remarque d'un collègue de travail "tu es super, de n'avoir rien changer en toi". C'est bon morallement et pour votre famille, entourrage.
L'important aussi est de ne pas se laisser aller, se maquillé. Dans la voiture mettre de la musique.
Bisous
Babeth amputation fémorale depuis 7 ans, ayant toujours des problèmes de papiers, marche avec boiterie, douleurs le soir et nuit d'échauffements de la peau, douleurs de dos. Mais ceci ne m'empéche pas de pratiquer un loisir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Ven 9 Nov 2007 - 20:37

trés beau témoignage. mais un mot me saute souvent aux yeux, c'est le mot "compétitions".
en ce qui me concerne, quand j'ai commencé à surfzr sur les assos des amputés, je lisais souvent compétition..
au début, cela m'a bousté! ensuite, cela m'a déprimé car je n'ai pas la carure ou le mental pour.. de ce fait j'ai failli abandonné le combat... aujourd'hui, j'ai réussi à trouver ma place mais que de chemin parcouru!
trés beau message concernant votre mari et vos enfants et il est vrai que dés que nous reprenons l'étincelle de vie dans notre regard, cela se répercute sur celui de nos chérubins..
à nous de ré entrainer ceux qui nous entourent, surtout les enfants dans la vie et que cette dernière peut etre belle même amputée.
bonne soirée
à l'instant même me vient à l'esprit le mot aveugle...
un fameux débat derrière ce mot..
Véronique
Revenir en haut Aller en bas
Patrice
Actif
avatar

Nombre de messages : 66
Localisation : 71
Type d'amputation : tibiale gauche
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Ven 9 Nov 2007 - 21:08

Bonsoir Babeth,

Merci pout tes témoignages et bravo pour l'élan que tu donnes

_________________
"Les pattes du canard sont courtes, il est vrai ; mais les allonger ne lui apporterait rien." (Tchouang-Tseu]
Revenir en haut Aller en bas
charles
Actif
avatar

Nombre de messages : 494
Localisation : Grenoble
Type d'amputation : Amputation tibiale gauche traumatique- prothèse REFLEX VSP (Össur), manchon 3S
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Sam 10 Nov 2007 - 10:15

Bonjour à tous,

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt vos témoignages concernant cette difficulté si répandue à assumer l'absence d'un membre. Je ne rajouterai pas beaucoup de texte, je me suis déjà beaucoup exprimé sur ce sujet, par contre çà me parait important que nous soyions de plus en plus nombreux à nous exprimer sur ce sujet.

Pour apporter une nouvelle pierre, je vous invite à regarder même brièvement cette vidéo, puisque c'est l'actualité :

Deux messages (subliminaux) dans cette vidéo :

  • Il y a sur cette vidéo, plusieurs personnes qui n'auraient pas imaginé il y a un an de se promener comme çà sans prothèse, encore moins de se faire photographier et filmer .... Je pense notamment à l'un d'entre nous qui était, il y a exactement un an, au fond du trou et ne se voyait pas d'avenir avec une jambe en moins.
  • Nous jouons toujours avec des valides (il n'y a pas [encore] d'autre équipe handi debout en France) et çà se passe très bien dans le plus grand respect et le plus bel équilibre (je parle des scores Very Happy ). De plus je suis sûr que les joueurs valides sont aussi heureux que nous de ces rencontres encore trop rares.
Rassure toi Véronique, effectivement on parle (trop) souvent de compétition. Mais si elle est parfois un moteur, elle n'est pas indispensable, et le sport en loisir est possible pour tous (ou presque) et est un facteur de bien-être pour les handis comme pour les valides. Et se ballader ou barboter dans l'eau c'est un sport comme un autre ...

_________________
Amputé tibial gauche traumatique. Prothèse : manchon 3 S, pied REFLEX VSP (Össur). Orthoprothésiste : Chabloz Orthopédie (Grenoble).

Revenir en haut Aller en bas
http://blog.myspace.com/onelegbk
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Sam 10 Nov 2007 - 16:17

Oui Charles, je l'ai compris . en fin de compte, j'avais l'esprit compétitions mais j'au dû me rendre compte que ma maladie m'handicape plus..
au début, entendre parler de compétition m'a mise en colère, m'a agacée, m'a ensuite boustée , m'a déprimée après quelques echecs..
mais aujourd'hui, grâce à totes ces expériences, lues, vécues, ect.. j'ai enfin réussi à équilibrer esprit et corps. ce ne fût pas sans mal, j'ai pleuré énormément( au moins, c'est de la vie..) mais aujourd'hui, je suis heureuse du résultat.
Je vais oeuvrer pour l'image du handicap, je sais qu'autour sde moi, je peux être au milieu de valide
Quoi de plus beau, le partage des différences.
C'est vrai que cela fait du bien de parler.
sincérement, Véronique
Revenir en haut Aller en bas
Monique
Actif
avatar

Nombre de messages : 460
Localisation : AVIGNON
Type d'amputation : Amputation fémorale droite suite à agénèsie,
Date d'inscription : 25/05/2005

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Sam 10 Nov 2007 - 18:59

BONSOIR,

je crois qu'il ne faut pas se poser trop de questions et profiter de toutes les opportunités qui s'offrent à nous pour passer un bon moment, qu'on ai une jambe ou deux ,un bras ou deux , ça change quoi??? ca va changer quoi dans la vie de tous les bipédes ??? RIEN
Le temps passe vite, ne pas trop se prendre la tête avec le regard des autres , personne n'est parfait ( et puis il y a de beaux regards),
Profiter des belles choses! c'est ce qui compte!!!
Cet été je me suis inscrite à un stage de voile avec des valides , tout c'est bien passé!!! j'en ai quand même beaucoup bavé,
j'ai eu l'occasion de faire du rafting, à aucun moment je me serai privée de cette expérience à cause du regard des autres, tout c'est bien passé,,,, il y à eu un bref instant de surprise et puis nous avons bien rigolé!!!!
foncez, vous n'avez rien à prouver aux autres , juste être heureux et profiter au maximum de la vie!!!!!
Monique

_________________
fémorale droite suite à agénèsie, C-leg depuis décembre 2005
Revenir en haut Aller en bas
Patrice
Actif
avatar

Nombre de messages : 66
Localisation : 71
Type d'amputation : tibiale gauche
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Sam 10 Nov 2007 - 19:48

Bonsoir à tous

Aujourd’hui, j’ai pris mon courage entre deux mains et j’ai donc pris ma 1ére leçon de nager avec les valides. En effet, entouré de ma femme et de mes deux enfants, je suis sorti dans des lieux publics avec mes cannes anglaises, sur une jambe.
Ma réaction : plutôt positive. Je n’arrêtais pas de scruter la réaction des personnes que je rencontrais et je me suis aperçu que de réaction, il n’y en avais pas. Peut-être juste un regard vers quelqu’un avec des béquilles, mais sans plus.

Mais ce n’est que ma 1ére leçon et il faut que j’en passe encore plusieurs pour que je saches nager seul. Etre entouré de ma femme et de mes enfants m’a en effet « protégé » et surtout réconforté. J’aurais certainement encore besoin de cette protection et j’ai fais déjà le premier pas et de cela, j’en suis quand même un peu fier. Mais il ne faut pas que je brûle les étapes.
Pour faire le parallèle avec la natation, ce n’est pas après une 1ére fois que l’on se jette à l’eau qu’on peut enlever sa bouée. Il faut savoir se débrouiller seul pour être libre.

Lorsque j’ai posté mon 1er msg le 6 novembre, j’avais déjà en tête la volonté d’essayer. Cette volonté s’est transformé en essai grâce à tous vos messages, des uns et des autres. Je me suis dit que ce n’était pas la peine d’attendre quoi que je ne sais quoi pour commencer. Bref, je me sentais prêt cette après-midi alors, autant y aller. Et je ne le regrette pas.

Alors simplement, merci à vous d’avoir contribué à ce que je puisse passer cette étape.

Bine sûr, je vous tiendrais au courant de l’avancement de mon « chantier ».

Bonne soirée à vous tous

_________________
"Les pattes du canard sont courtes, il est vrai ; mais les allonger ne lui apporterait rien." (Tchouang-Tseu]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Dim 11 Nov 2007 - 8:12

Chacun avance à son rythme. le pricipal est de voir devant.
bonne journée
Véronique
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 802
Age : 49
Localisation : Alsace (68)
Type d'amputation : RAK
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Dim 11 Nov 2007 - 10:58

BastAna a écrit:
Aujourd’hui, j’ai pris mon courage entre deux mains....
.... j’en suis quand même un peu fier.

Magnifique !

thumleft thumleft thumleft

Chacun à son rythme, comme l'a dit Véronique.
Tu verra que bientôt ca deviendra tout à fait naturel et tu sortira seul sans soucis.


Smile
Revenir en haut Aller en bas
Monique
Actif
avatar

Nombre de messages : 460
Localisation : AVIGNON
Type d'amputation : Amputation fémorale droite suite à agénèsie,
Date d'inscription : 25/05/2005

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Dim 11 Nov 2007 - 13:56

[quote="BastAna"]Bonsoir à tous

Aujourd’hui, j’ai pris mon courage entre deux mains et j’ai donc pris ma 1ére leçon de nager avec les valides.

bravo , bravo , bravo

Continue, bientôt tu ne penseras plus du tout au regard des autres, tu en oublieras ta différence !!!

bonne continuation

_________________
fémorale droite suite à agénèsie, C-leg depuis décembre 2005
Revenir en haut Aller en bas
babeth.flecheau
Actif
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Sarthe 72
Type d'amputation : amputation fémorale gauche
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Dim 11 Nov 2007 - 16:37

Bonjour BasTana,
Super se que tu as assumé, tu t'ai fait plaisir et continue ainsi. Et je suis sur que ta petite famille est fier de toi, même s'il ne te l'on pas dit.
Moi-même la 1ère fois cela à été dur aussi de me présenter devans des valides, que je portais une serviette autour de la taille pour cacher le moignon. Un encadrent du club de plongée ma dit"Babeth sous ta serviette on voie qu'une jambe, et tu es avec des cannes, donc on est plus curieux, que si tu enlèverai ta serviette il y aurra qu'un 1er regard, et on dirra "s'est super se qu'elle fait, dommage se qui lui est arrivée, et si tu vois une personne forte, toi aussi tu la regardera" et s'est dela que j'ai enlevé la serviette. C'est plustôt dans notre tête qu'on apréhende, on se pose trop de questions, mais eux les valides ils ne le voye pas comme nous, l'esprit est différent, nous sommes vraiment accepté avec eux. Je fais maintenant de la natation avec aussi des valides depuis 3 mois, je participe avec eux aux compétitions, j'ai été au rythme que j'ai pu, mais le plus meilleur travail que j'ai fait s'est de mettre présenter sur le plot pour plonger devant 5 autres associations de natation, et j'avais pas le temps de me poser la question comment faire, j'ai oublié mon handicap. Comme le dit VSTI Véronique, "QUOI DE PLUS BEAU, LE PARTAGE DES DIFFERENCES.
Tu verras que tu te debrouillera très bien dans l'eau, que tu toi même tu en serra surpris, tu es jeune, tout viendra par la force de tes bras pour autant nager en ligne droite, et avancer. Si le sol de la piscine est trop glissant, pour éviter de glisser, et pour marcher sur le sable (à la mer) j'ai mis au bout des cannes Anglaise un embout forme d'étoile, à la place des ronds, (comme les cannes des skieurs) tu trouve ces embouts chez ton prothésiste, ou magasin matériels médicalisés.
Continue, ne rate surtout aucune séance,
ENCORE B R A V O bonne continuation
Babeth
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mar 27 Nov 2007 - 20:09

Oui c'est dans notre tête que ça se passe..
je suis allée pour la deuxième fois à la piscine.
La première fois, c'était en vacances de cette année ou je n'étais pas connue.
La deuxième fût lundi, à la piscine près de chez moi!
Normalement, je devrais y aller tous les lundis.
Je suis remplie d'émotions, c'est super et je remercie Bout de Vie et Adépa à travers les adhérents pour m'avoir boostée et écoutée.
J'ai appréhendé ++ avant d'arriver aux bassins mais j'ai pensé au travail fait par chacun d'entre vous.
Je me dois de travailler, d'oeuvrer aussi pour l'image du Handicap.
Merci à tous et courage.

J'adore l'eau. un vrai bonheur de me plonger dans ce bassin, de communier avec cet élément que j'aime.
J'en ai même oublié mon handicap car j'ai voulu poser mes deux pieds!! super
à bientôt
Véronique
Revenir en haut Aller en bas
phano
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 41
Localisation : laval 53
Type d'amputation : amputation femorale avec aquisition d un c-leg sept 08(nickel !!!)
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mer 28 Nov 2007 - 0:50

boujours BastAna et a tous
pour mon cas cela n a pas ete facile de montrer mon handicape de le faire voir a tout le monde quand je suis sur une jambe ,mais je me dit que les gens on de la chance ca leur permet de se cultiver sur les problemes de la vie.des fois ca ouvre plus facilement le dialogue avec les personnes que tu peux rencontrer et puis moi je vie pour moi et ceux qui m entoure pas pour les autres ,et encore moins pour ceu qui me regarde de travers.donc se qu il pense personnelement je m en fiche totalement.Par contre je pense que le plus dure ses les enfants car la desfois il met arrivée de ne pas savoir trop quoi dire.j ai déja été chercher mon fils de 5 ans a la maternel sur une jambe et c est vrai que la premiere fois j ai appréendé un peu et puis ca c est bien passé malgré des enfants bien curieux ,mais en leur explicant gentiment ca se passe tres bien.j y suis retourné plein de fois depuis et sur une jambe bien sur!!!.maintenant a l école il sont rodé il save que je suis le papa handicapé de leur petit copain et y a pas de probleme.
desfois il m arrive a l occasion de faire de la moto avec des amis je monte derriere sur une jambe et hopp c est parti.l été trés souvent en short sur une patte et c est parti je me sens super a l aise comme les gars qui joue au foot sur la video que nous a transmit Charle.en fait BastAna je me dit qu il faut se faire plaisir dans la vie on ne vie qu une fois ,donc ne nous gachon pas l existance parce que des gens s arret pour te regardé.moi desfois je leur fait meme un ptit coucou,ba ouai peut etre qu on se connais vu qui sarrete pour te regardé.lol
je te conseil de sortir sans ta prothese car je pense que ca aide aussi a accepter son handicap et en plus si ta phothese te fait mal ne la met pas car je pense aussi que l on a déja tous trop souffert. bon courage a toi pour tes sorties sur une jambe .a+
Revenir en haut Aller en bas
Patrice
Actif
avatar

Nombre de messages : 66
Localisation : 71
Type d'amputation : tibiale gauche
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mer 28 Nov 2007 - 8:33

Salut Phano

Comme je le l'ai déjà dit, je suis sorti une fois sans prothése et ça s'est assez bien passé.

Mais je n'ai pas eu l"occasion" d'aller chercher mes enfants à l'école sur une jambe. Et cela je le redoute. Mais je m'y prépare psychologiquement. Car cela va bientôt arriver puisqu'à compter du 10 décembre prochain, je ne pourrais plus chausser de prothése pour un peu plus d'1 mois (suite intervention chirurgicale sur mon moignon). Alors comme ça ne serait pas une solution à rester cloitrer chez moi, je sortirais sur une jambe et j'irais donc chercher mes enfants à l'école. Ca sera surement dur mais j'espére bien y arriver. Déjà pour moi mais surtout pour mes enfants

@+

_________________
"Les pattes du canard sont courtes, il est vrai ; mais les allonger ne lui apporterait rien." (Tchouang-Tseu]
Revenir en haut Aller en bas
phano
Nouveau
avatar

Nombre de messages : 13
Age : 41
Localisation : laval 53
Type d'amputation : amputation femorale avec aquisition d un c-leg sept 08(nickel !!!)
Date d'inscription : 14/10/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Ven 30 Nov 2007 - 20:09

salut BastAna

je suis tres content pour toi que cela c bien passé .mais justement il n y a pas de raison que cela se passe mal les prochaines fois .je pense que tu te faits du souci pour rien au sujet des enfants car il comprennent bien ton handicap .mais bon je comprend ton appréention.bon courrage pour la suite a+
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Sam 1 Déc 2007 - 8:10

Je pense qu'il faut faire attention à l'âge des enfants!
Il y a un an ou deux, j'avais posé la question à mon fils s'il serait géné de me voir en maillot de bain en public.
je ne m'attendais pas à sa réponse! OUI.. j'ai reçu un coup de massue mais en fin de compte, j'ai réalisé que je ne m'étais concentrée que sur moi même..

nous avons discuté, je l'ai respecté, et aujourd'hui, nous nous apprivoisons doucement sur ce sujet.

à suivre
Véro
Revenir en haut Aller en bas
Patrice
Actif
avatar

Nombre de messages : 66
Localisation : 71
Type d'amputation : tibiale gauche
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Sam 1 Déc 2007 - 10:07

J'ai 2 enfants de 4 et 8 ans et avec eux, il n'y aucun "tabou" par rapport à mon handicap et par rapport à mon amputation
Je joue la transparence à fond avec eux sur ce qui m'est arrivé, sur ce qui m'arrivera encore (nouvelle intervention chirurgicale prévu le 10/12), sur ma prothése, etc....
D'ailleurs, ils sont assez curieux, surtout le plus petit. (Réguliérement, il me demande si ma jambe va "repousser"). Alors à leurs questions j'essaie de leur leur répondre le plus simplement possible. Car je n'ai rien à leur cacher et surtout, je ne dois rien leur cacher.

_________________
"Les pattes du canard sont courtes, il est vrai ; mais les allonger ne lui apporterait rien." (Tchouang-Tseu]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Sam 1 Déc 2007 - 19:10

Le mien avait 11 ans et aujourd'hui 14ans.
Je pense que c'est plus facile quand ils sont petits..
Ceci n'engage que moi.

bonne soirée, Véronique
Revenir en haut Aller en bas
Patrice
Actif
avatar

Nombre de messages : 66
Localisation : 71
Type d'amputation : tibiale gauche
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Sam 1 Déc 2007 - 19:57

vsti a écrit:
Le mien avait 11 ans et aujourd'hui 14ans.
Je pense que c'est plus facile quand ils sont petits..
Ceci n'engage que moi.

bonne soirée, Véronique

je suis d'accord avec toi.
En plus mes enfants m'ont toujours connu "avec quelque chose en moins". Il ont vécu mon amputation de jambe mais quand l'un et l'autre sont nés, j'étais déjà amputé du pied.
Je pense que cela aurait été plus difficile pour eux si mon handicap était intervenu aprés leurs naissances.

@+

_________________
"Les pattes du canard sont courtes, il est vrai ; mais les allonger ne lui apporterait rien." (Tchouang-Tseu]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Dim 2 Déc 2007 - 10:01

Bonjour,

Le principal est de retrouver cette énergie de VIE, cette étincelle de "positivisme".. qui se répercute autour de nous et qui permet de faire circuler de multiples messages.

bon dimanche à tous
Revenir en haut Aller en bas
wofrain68
Actif
avatar

Nombre de messages : 139
Age : 49
Localisation : Limousin
Type d'amputation : amputé cheville/avant-bras
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Lun 3 Déc 2007 - 7:46

BastAna a écrit:
J'ai 2 enfants de 4 et 8 ans et avec eux, il n'y aucun "tabou" par rapport à mon handicap et par rapport à mon amputation
Je joue la transparence à fond avec eux sur ce qui m'est arrivé, sur ce qui m'arrivera encore (nouvelle intervention chirurgicale prévu le 10/12), sur ma prothése, etc....
D'ailleurs, ils sont assez curieux, surtout le plus petit. (Réguliérement, il me demande si ma jambe va "repousser"). Alors à leurs questions j'essaie de leur leur répondre le plus simplement possible. Car je n'ai rien à leur cacher et surtout, je ne dois rien leur cacher.

bonjour,
ma petite fille n'ayant que 11 mois,je pense qu'il me reste encore un peu de temps avant d'avoir à lui expliquer le pourquoi de ma différence par rapport à mes amputations, mais j'avoue que j'appréhende tout de même un peu ce moment...
Revenir en haut Aller en bas
Monique
Actif
avatar

Nombre de messages : 460
Localisation : AVIGNON
Type d'amputation : Amputation fémorale droite suite à agénèsie,
Date d'inscription : 25/05/2005

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Lun 3 Déc 2007 - 8:33

Bonjour Stephane,

ne t'en fait pas, tout va très bien se passer avec ta petite fille,
Comme je suis amputée de naissance mes trois enfants ont toujours connu une maman unijambiste, maintenant ils sont grands, et vraiment tout c'est très très bien passé; comme toi j'appréhendais les questions et surtout les réactions de leurs copains à l'école , aux sports,,etc...........
Petits ils me portaient ma prothèse le matin pour que je me lève, l'essayaient pour rigoler, ils étaient très contents quand j'avais une nouvelle prothèse ; Tous les dimanches j'allais avec eux à la piscine, nous avons passer de très très bons moments.
Tout va se faire naturellement avec ta petite , toutes les petites filles adorent leur papa, tu ne vas pas y échapper!!!

Depuis 6 mois je suis la mamie d'une jolie petite fille, je vais la garder à partir de janvier , je me pose aussi des questions, mais beaucoup plus sereinement,,( le recul de l'age),
comme me dit ma belle fille, vous êtes sa mamie , et elle vous aimera comme vous êtes!!!!
Pour ta petite fille aussi, tout se passera tellement naturellement; alors,,,ne pas se prendre la tête!!!!

Bonne journée et au plaisir de te rencontrer avec ta jolie famille

Monique

_________________
fémorale droite suite à agénèsie, C-leg depuis décembre 2005
Revenir en haut Aller en bas
wofrain68
Actif
avatar

Nombre de messages : 139
Age : 49
Localisation : Limousin
Type d'amputation : amputé cheville/avant-bras
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Lun 3 Déc 2007 - 8:37

Monique a écrit:
Bonjour Stephane,

ne t'en fait pas, tout va très bien se passer avec ta petite fille,
Comme je suis amputée de naissance mes trois enfants ont toujours connu une maman unijambiste, maintenant ils sont grands, et vraiment tout c'est très très bien passé; comme toi j'appréhendais les questions et surtout les réactions de leurs copains à l'école , aux sports,,etc...........
Petits ils me portaient ma prothèse le matin pour que je me lève, l'essayaient pour rigoler, ils étaient très contents quand j'avais une nouvelle prothèse ; Tous les dimanches j'allais avec eux à la piscine, nous avons passer de très très bons moments.
Tout va se faire naturellement avec ta petite , toutes les petites filles adorent leur papa, tu ne vas pas y échapper!!!

Depuis 6 mois je suis la mamie d'une jolie petite fille, je vais la garder à partir de janvier , je me pose aussi des questions, mais beaucoup plus sereinement,,( le recul de l'age),
comme me dit ma belle fille, vous êtes sa mamie , et elle vous aimera comme vous êtes!!!!
Pour ta petite fille aussi, tout se passera tellement naturellement; alors,,,ne pas se prendre la tête!!!!

Bonne journée et au plaisir de te rencontrer avec ta jolie famille

Monique

Une nouvelle fois merci de ta réponse,et j'espére que cela se passera aussi bien que pour toi!
bonne journée! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
dany
Actif
avatar

Nombre de messages : 107
Age : 38
Localisation : Sens
Type d'amputation : Fémorale droite. Manchon silicone. Genou C-Leg. Pied C.Walk
Date d'inscription : 14/08/2006

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Lun 3 Déc 2007 - 10:52

Je reconnais être plus géné quand je sors sans ma prothèse et
je voulais raconter la réaction lamentable suivante:
La semaine dernière n'ayant pas mis ma jambe, ayant un problème cutané sur le moignon, j'étais dans le métro, quand une maman s'asseoit en face de moi avec son petit garçon de 6/7 ans. Celui ci semblait fasciné par mon absence de jambe, et dit à sa maman: T'as vu le monsieur il n ' a qu'une jambe ! Celle ci lui file une grande claque en lui criant: Tais toi ça ne se dit pas..... Et ajoute à mon intention avec un grand sourire, alors que le gosse sanglotait : Excusez le monsieur! Je lui ai simplement répondu :
C'est vous madame qui méritait la paire de claques, et j'ai essayé de consoler le gamin......
Il y a encore du chemin à faire, je crois.
Revenir en haut Aller en bas
charles
Actif
avatar

Nombre de messages : 494
Localisation : Grenoble
Type d'amputation : Amputation tibiale gauche traumatique- prothèse REFLEX VSP (Össur), manchon 3S
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Lun 3 Déc 2007 - 15:47

Merci de ton témoignage Dany, il est très instructif.
Heureusement, s'il est fréquent que des enfants expriment tout haut ce que tout le monde pense tout bas, une réaction aussi idiote des parents est exceptionnelle.

Tu as très bien réagi et ceux d'entre nous qui ne se privent pas de sortir sans prothèse doivent faire preuve de pédagogie. Ainsi un jour (on peut rêver Smile ) les amputés ne se "priveront plus de sortie" lorsqu'il ne pourront pas chausser leur prothèse et tout le monde vivra mieux ...

Apprendre à accepter les différences est une source de richesse

_________________
Amputé tibial gauche traumatique. Prothèse : manchon 3 S, pied REFLEX VSP (Össur). Orthoprothésiste : Chabloz Orthopédie (Grenoble).

Revenir en haut Aller en bas
http://blog.myspace.com/onelegbk
charles
Actif
avatar

Nombre de messages : 494
Localisation : Grenoble
Type d'amputation : Amputation tibiale gauche traumatique- prothèse REFLEX VSP (Össur), manchon 3S
Date d'inscription : 18/05/2005

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Lun 3 Déc 2007 - 15:47

Merci de ton témoignage Dany, il est très instructif.
Heureusement, s'il est fréquent que des enfants expriment tout haut ce que tout le monde pense tout bas, une réaction aussi idiote des parents est exceptionnelle.

Tu as très bien réagi et ceux d'entre nous qui ne se privent pas de sortir sans prothèse doivent faire preuve de pédagogie. Ainsi un jour (on peut rêver Smile ) les amputés ne se "priveront plus de sortie" lorsqu'il ne pourront pas chausser leur prothèse et tout le monde vivra mieux ...

Apprendre à accepter les différences est une source de richesse

_________________
Amputé tibial gauche traumatique. Prothèse : manchon 3 S, pied REFLEX VSP (Össur). Orthoprothésiste : Chabloz Orthopédie (Grenoble).

Revenir en haut Aller en bas
http://blog.myspace.com/onelegbk
Patrice
Actif
avatar

Nombre de messages : 66
Localisation : 71
Type d'amputation : tibiale gauche
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Lun 3 Déc 2007 - 19:22

wofrain68 a écrit:
bonjour,
ma petite fille n'ayant que 11 mois,je pense qu'il me reste encore un peu de temps avant d'avoir à lui expliquer le pourquoi de ma différence par rapport à mes amputations, mais j'avoue que j'appréhende tout de même un peu ce moment...

Bonjour

Autant j'ai une appréhension du regard des autres enfants sur mon apparence physique avec ma jambe en moins, autant avec mes enfants je suis hyper à l'aise. Alors ne t'en fais pas et n'aies surtout pas de crainte pour ce moment car elle comprendra et s'en "fichera".

Car tout simplement parce que tu es SON papa

@+

_________________
"Les pattes du canard sont courtes, il est vrai ; mais les allonger ne lui apporterait rien." (Tchouang-Tseu]
Revenir en haut Aller en bas
Patrice
Actif
avatar

Nombre de messages : 66
Localisation : 71
Type d'amputation : tibiale gauche
Date d'inscription : 07/09/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Lun 3 Déc 2007 - 19:31

dany a écrit:
Je lui ai simplement répondu :
C'est vous madame qui méritait la paire de claques, et j'ai essayé de consoler le gamin......

Ben voilà, le jour où je pourrais faire ce que tu a fais, je pense que j'aurais fais un bon bout de chemin Smile

_________________
"Les pattes du canard sont courtes, il est vrai ; mais les allonger ne lui apporterait rien." (Tchouang-Tseu]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Lun 3 Déc 2007 - 20:59

Malheureusement cette femme est enfermée dans une éducation plus qu'austère et ceci reflète bien les "tabous" concernant le handicap. J'ai assisté à un colloque il y a quelques temps où j'ai entendu un antropolgue qui narrait l'histoire du handicap depuis des siècles, selon les croyances. C'était assez effrayant entre
Nous en avons un écho par cette triste histoire et je peux dire que moi même, j'ai dû me défaire de quelques parasites qui me polluaient l'esprit.
Il faut vraiment habituer le regard des valides pour enrayer ces situations.
Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
babeth.flecheau
Actif
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Sarthe 72
Type d'amputation : amputation fémorale gauche
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mar 4 Déc 2007 - 18:59

Bonjour Véronique,
J'espère qu'hier tu as été à la piscine? Et que cela s'est bien passé.
Babeth
Revenir en haut Aller en bas
babeth.flecheau
Actif
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Sarthe 72
Type d'amputation : amputation fémorale gauche
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mar 4 Déc 2007 - 18:59

Bonjour Véronique,
J'espère qu'hier tu as été à la piscine? Et que cela s'est bien passé.
Babeth
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mer 5 Déc 2007 - 8:22

Oui, je suis allée à la piscine. Quand je suis dans l'eau, c'est un pur bonheur.
J'enlève ma prothèse pour pouvoir nager( discrétement mais je le fais quand même). Comment faites vous? nagez vous avec ou non ?
je me pose la question de la faire rectifier pour pouvoir mieux plier ma jambe pour faire la brasse et y mettre un bracelet de 500 g ou plus pour ne pas flotter.
Sinon, j'ai vraiment envie d'oublier le regard de l'autre et quand je me sens déstabilisée, je pense à vous toutes et tous.

Mais ma maladie me rend "parfois" vulnérable à la température et je peux avoir mes extrêmités (mains et pied) qui blanchissent) je dois rester vigilente. (je n'ai plus qu'une artère cubitale à droite, radiale à gauche et plus de pouls pédieux avec quasiment le système artèriel du tronc jambier inexsistant)
c'est vraiment une maladie vicieuse car elle ne se voit pas comme tant de maladies rares et nous devons lutter aussi sur le septicisme de certaines personnes.

Mais je pense être sur le bon chemin
Merci babeth
Revenir en haut Aller en bas
babeth.flecheau
Actif
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Sarthe 72
Type d'amputation : amputation fémorale gauche
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mer 5 Déc 2007 - 15:37

Bonjour VSTI,
Super d'être retourner à la piscine, et il faut continuer ainsi tous les Lundis.
Pour me rendre dans le bain j'enlève la prothése de jour que je laisse dans le vestiaire avec mes habits, et je me rend vers les marches avec l'aide de cannes Anglaise, dont le bout n'est pas rond de peur de glisser, mais en forme d'étoile (comme pour les batons des skieurs), on trouve ces embouts chez les prothésistes, ou pharmacies qui vendent des matériaux médicalisés, je m'assoie sur la 1ère marche du bain, je tiens d'une main la rampe (près de la marche) ayant la jambe sur la marche, je pivotte mon corp pour l'emmener face aux marches, je me maintiend l'autre main à l'intérieur du bassin et je fais glisser la jambe dans l'eau (pas le temps de voir la température de l'eau, car je rentre directement dans le bain). Comment fais-tu pour te rendre dans le bain?
Sinon il faudrait faire la demande auprès de l'office des sports de ta région pour qu'ils investisses sur un siège ascenseur pour aller dans le bain, ou un fauteuil avec l'assis avec des trous, (qui est bien pour s'en servir avant et après la douche), la ville ne peut refuser, car tu ne serra pas la seule à s'en servir, ça peut être aussi pour les personnes fortes. Dans ma ville j'en ai fait la demande, il y a un siège, je ne m'en sert pas, mais il sert pour d'autres personnes avec ou sans handicap, ou tourismes.
Je n'ai pas de prothèse de bain, et je déconseille, car j'ai des amis qui en ont (que se soit tibiale ou fémorale), ils ne s'en servent pas pour nager, car trop lourd, ne peuvent plier le genou, et pas à l'aise dans l'eau. Ils s'en servent que pour marcher le long de la plage.
La meilleure solution est de nager sans prothèse, on est plus libre dans ses mouvements.
C'est normal si tu flotte, avec le poids de la prothèse, j'ai peur que si tu mets un poids, que tu désiquilibre ton bassin dans l'eau(il ne faut pas oublier que le poids d'une prothèse, et le poids de ton autre jambe).
C'est normal si ton corp est un peu déséquilibré dans l'eau, mais cela vat vite se remédier, car tu serras "jouer de ton corps", s'est surtout par les bras qu'on retrouve l'équilibre, surtout un des deux bras qui vat compenser cet équilibre. Je le voie lorsque je fais du dos crowlé, dans une pisicne couverte, je regarde la ligne du plafond qui me sert de repère pour garder ma ligne droite. Et lorsque je suis dans une piscine découverte, je n'ai plus de repère et je traverse la longueur du bassin en biais, (là il faut un rétroviseur).
Quand tu nage essaye de prendre ton temps, car si tu vas trop vite, tu peux paniquer, et ton corp aurra du mal à métriser l'équilibre. Insiste aussi de bien inspirer et respirer à chaque mouvements de brasse, pour éviter de creuser le bas du dos, une fois sur deux de tes mouvements de bras, si tu pouvais rentrer un peu la tête dans l'eau, et la resortir doucement pour reprendre ton air.
Pour éviter d'attraper froid, il faut bouger dans l'eau.
Si tu veux d'autre renseignement, n'hésite pas.
Bonne continuation
Babeth
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mer 5 Déc 2007 - 17:56

Babeth,
je marche avec une prothèse de bain juqu'au bord de la piscine, je m'assoie et l'enlève. une amie me la met sur le côté recouverte d'une serviette. Assise au bord du bassin , je me laisse glisser à la force des bras et je rentre assez vite dans l'eau.
C'est vrai que le dos crawlé est plus facile par contre, aujourd'hui, j'ai énormément mal,au dos.
J'avais déjà des douleurs avant amputation surtout quand je nageais en brasse, jusqu'à ressentir presque une sciatique.

Ensuite, je sors du grand bassin, remets ma prothèse et marche jusqu'à un bassin plus chaud avec bouillonnement (et eau +ou- rapide que j'ai essayé de remonté mais impossible.)
c'est un vrai délice que de me réchauffer ensuite dans ce bassin.
Je reste à la piscine entre trois quart d'heure à 1 heure.
Je pense que j'aurais "gagné" quand je pourrais m'y rendre seule..
Véronique
Revenir en haut Aller en bas
babeth.flecheau
Actif
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Sarthe 72
Type d'amputation : amputation fémorale gauche
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Mer 5 Déc 2007 - 21:28

Véronique,
Elle ne t'embarrasse pas la prothèse de bain de la mettre en sortant des vestiaires pour ensuite l'enlever pour aller dans l'eau? Peut-être que tu n'as pas assez de force pour béquiller, comme je le fais? Sinon pourquoi ne pas opter sur un fauteuil?
Je me pose la question comment tu sors du grand bassin, esce par une échelle? si s'est par aussi la force de tes bras, en te tenant sur le bord du bassin, à la longue tu vas manquer de force. Fais attention en te glissant dans l'eau de ne pas efleurer le bord du bassin, pour ne pas te blesser ton dos.
Tu parle que tu as du mal à sortir du bassin chaud, comment se fait-il qu'il n'y ai pas de rampe? car s'est vrais qu'avec la propulsion de l'eau s'est dur d'y sortir, car j'en ai fait l'expérience, mais il y avait rampe pour me tenir, ou sinon s'en sortir assise en marche arrière (s'est se que je fais quand je sort de la mer, avec les vaques).
J'aimerai connaitre tout ceci pour essayer de t'aider à trouver une solution, et dans ma ville en Avril 2008, il y a projet d'une nouvelle piscine aquatique, dont je mis proche de prêt pour voir les accessibilités, j'ai une rencontre sur place pour mieux voir les accés Mardi de la semaine prochaine.
C'est super que tu es une amie qui t'accompagne.
Babeth
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Jeu 6 Déc 2007 - 7:56

Babeth, le bassin à eau plus chaude et constitué d'un "couloir serpentin" ou la pulsion de l'eau est plus vive. Tu peux , ou tu dois te laisser aller mais tu peux aussi, mais c'est plus pour te masser le ventre ou te muscler les cuisses ou un simple défi, essayer de le remonter à contre courant.
Il y a un endroit aussi ou tu peux t'asseoir et te faire masser le dos par des jets d'eau..
alors c'est vrai qu'à cet endroit, j'aurais aimé y voir des rampes , des poignets mais est il bon de se tenir pour se faire masser le dos ? n'est ce pas mauvais pour les vertèbres?
sinon, je sors à la force des bras du grand bassin et de l'autre, il y a un escalier pour sortir. (je pense que je pourrais sortir aussi par l'echelle.
Je ne me vois pas arriver dans ma prothèse. peut etre pour le futur..
Sinon, je suis comme toi, je trouve des astuces comme sortir en marche arrière, ect.. et je veille aussi ++ à ne pas m'effleurer le dos.
Je pense que plein de choses sont possibles quand tu es clean avec ton handicap. Depuis que je "grandis" dans l'acceptation de mon handicap, ma vie s'amèliore et je n'ai pus ces fameux prétextes que la prothèse ne vas pas, et ceci et cela..

Je vais essayer de voir la prochaine fois ce qu'il y a pour les personnes plus handicapées et je te dirais quoi.
bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
babeth.flecheau
Actif
avatar

Nombre de messages : 600
Localisation : Sarthe 72
Type d'amputation : amputation fémorale gauche
Date d'inscription : 09/10/2007

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Jeu 6 Déc 2007 - 18:14

Véronique,
Je comprend mieux l'accès de bain chaud, effectivement avec le contre courant de ce principe la sortie ne doit pas être du gateau.
L'endroit pour masser le dos, il devrait y avoir des rampes à 1m au +, du bord du bassin, on se met entre ces rampes pour massage du dos, comme dans les piscines des centres de réeducation ou centre de cure thermale, ou ce type de piscine ayant ce système, bizarre qu'ils n'y aient pas penser, effectivement il ne faut surtout pas que le dos soit trop prêt des jets. Dans ce bain il serait plus jouable de sortir par l'escalier. C'est toi par expérience qui verra se qui est le mieux, surtout sans trop d'effort.
C'est effectivement dans le futur quand tu aurra une meilleure confiance en toi, et à force d'y aller tous les lundis, que tu pourras aller sans la prothèse, pour l'instant s'est trop tôt, ne pas sauter les étapes. a+
Babeth
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Jeu 6 Déc 2007 - 19:57

Oui, je vais y aller à mon rythme mais c'est vrai que je vais voir ce qu'il y a eu de fait pour les personnes handicapées.
surtout que cette piscine est assez récente.
Merci pour ta sollicitude.
Véronique
Revenir en haut Aller en bas
riton34140
Actif


Nombre de messages : 52
Age : 54
Localisation : Hérault
Type d'amputation : tibial
Date d'inscription : 20/10/2008

MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   Lun 20 Oct 2008 - 23:32

J'ai été victime d'un accident de voiture en 90. Apres moult demandes j'ai ete ampute le 23/12/2005 (pour moi mon plus beau cadeau de noel... sans rire)

Depuis, j'ai rencontré celle qui est devenue ma femme, je suis beau pere de 2 ados, je suis papa depuis 3 mois.

Mon handicap, je l'assume, je le montre et j'emmerde tous ceux que cela dérange.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Assumer le manque d'un membre...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Assumer le manque d'un membre...
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» La Bretagne nous manque trop --->
» Le camping vu par un membre du personnel
» Manque de chaux NHL 2
» manque ou excès d'eau
» Drosera monté par manque de lumière...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum d'ADEPA :: Société - Vie quotidienne :: Image du handicap-
Sauter vers: