Forum d'entraide pour les Personnes Amputées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion    

Activités physiques, ludiques, conviviales ....

consultez l'agenda d'ADEPA...

Messages privés indésirables ou inattendus:

Signalez !


Partagez | 
 

 Mes premiers pas avec le C-Leg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fred
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 802
Age : 47
Localisation : Alsace (68)
Type d'amputation : RAK
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Mes premiers pas avec le C-Leg   Ven 6 Avr 2007 - 0:24

Ca y est, je l'ai enfin !

Ma nouvelle prothèse C-Leg / C-Walk est assemblée sous mes yeux dans les ateliers Otto Bock à Paris, nous sommes mardi le 3 avril, il est 15 heures... j'enfile la bête, la phase de réglage peut commencer. Mon prothésiste est présent, puisqu'il vient suivre la formation pour avoir la certification OB. Etant le "cobaye" je participe également à la formation ! thumright
Nicolas (le technicien-formateur OB, extrêmement compétent au passage), effectue les premiers réglages puis me demande de faire mes premiers pas. Il nous a tellement bien expliqué le principe de la pré-flexion en phase d'appui que d'emblée je marche parfaitement comme il faut, à sa grande surprise... Les réglages s'enchainent, les explications pleuvent, les aller-retours s'accumulent... les réactions de ce genou me plaisent vraiment beaucoup. Puis vient le moment de se lancer dans la pente, il m'explique comment aborder la situation et après quelques déscentes il me lance : "PARFAIT !!! On va dans les éscaliers !". Là encore je me débrouille imédiatement très bien, il n'en revient pas... Très vite je lâche la rampe et je me plaint de la trop faible hauteur de l'éscalier qui ne fait que 4 marches, nous allons donc dans le hall attaquer un vrai éscalier. Il est stupéfait, il n'a jamais vu quelqu'un assimiler aussi vite et aussi bien un C-Leg... il est à peine 16 heures.
Le lendemain matin nous nous retrouvons, il dérègle complètement le genou et cette fois c'est mon prothésiste qui s'y colle. Moi je joue le jeu, je fais celui qui découvre le C-Leg, on re-règle, on recommence tout... et moi je descends l'éscalier les yeux fermés. rambo
L'après midi on sort dans la pelouse découvrir les réactions du C-Leg (et les miennes) sur terrain accidenté. "Bon, eh ben tu n'a plus rien à apprendre !" me dit-il en souriant...
On retourne dans la salle de formation et pendant que mon prothésiste complète le questionnaire de fin de stage je monte sur le tapis roulant et me fait une petite "ballade" de 1600 mètres à 5km/h... un peu crevant quand-même ! Wink
Elle est vraiment extra cette nouvelle prothèse !

Ce petit résumé peut paraître prétentieux mais je n'éxagère en rien, croyez-moi !
Je pense que la qualité des explications et la grande maitrise des paramètres de réglage du technicien y sont pour beaucoup. Il a su me mettre en confiance et me faire comprendre parfaitement le fonctionnement du C-Leg avant même que je marche avec.
En plus maintenant mon prothésiste me laissera faire moi-même les réglages futurs puisque je connais le logiciel C-Soft aussi bien que lui ! ... C-L'pied !

Je regrette toutefois une chose : le C-Leg ne permet que 125° de flexion, ce qui est tout simplement minable comparé aux 165° du Protéor que j'avais jusque là, mais ce sera le seul point noir !

Maintenant, quelques petites nouvelles et infos :
- Désormais le quota des 200 C-Leg par an n'est plus en vigeur !
- Bientôt le C-Leg devrait pouvoir être monté sous des emboitures de type quadrangulaires (les agréments sont en cours) !
- Le C-Leg seconde génération n'a besoin d'être révisé que tous les 2 ans, mais la sécu éxige une révision tous les ans... il ont trop de pognon on dirait !
- Le C-Leg à été développé à l'origine pour les personnes ayant besoin de sécurité avant tout (c'est à dire les personnes plutôt agées, peu dynamiques et peu actives), mais en France on ne l'accorde exclusivement qu'aux personnes plutôt jeunes et dynamiques en imposant des critères arbitraires pénalisants (pouvoir avaler 2km d'un coup, atteindre 6km/h et plus...). Conséquence: moins de personnes "aptes" donc moins de dépenses pour la sécu... ils n'ont plus de pognon ??
- L'autonomie de la batterie est donnée pour 45 heures neuve, et 20 heures après 2 ans d'utilisation.
- La température critique du bloc hydraulique est passée de 60° pour la génération 1 à 80° pour la génération 2.
- Aucun cas de panne (électronique ou hydraulique) n'aurait été constaté à ce jour sur un C-Leg génération 2.
- Aux Etat-Unis 700 C-Legs sont mis en service par jour, en Allemagne 70 par mois, en France 20 par mois...
- La troisième génération est déjà à l'étude, j'ai suggéré au technicien d'inclure au cahier des charges un angle de flexion plus élevé ! Mr.Red

I'm so happy ! bounce

_________________
       N'est grave que ce qu'on veut bien considérer comme tel.            (Xavier Patier)
Revenir en haut Aller en bas
Webmestre ADEPA
Actif
avatar

Nombre de messages : 242
Localisation : ADEPA France
Type d'amputation : Administration du Forum
Date d'inscription : 17/05/2005

MessageSujet: Re: Mes premiers pas avec le C-Leg   Ven 6 Avr 2007 - 8:17

Merci Fred de ton témoignage, çà fait très plaisir à lire et ton enthousiasme transparait très bien dans ton récit.
Tu confirmes tout à fait ce qu'ont ressenti la plupart des personnes qui ont testé le C Leg.

Je suis heureux de savoir que le quota annuel de 200 C Legs ait été abandonné avant même d'avoir été vraiment appliqué. Il ne correspondait à rien sauf à essayer de faire des économies sur le dos des amputés français.

Il reste un autre combat, comme tu le fais remarquer, le C Leg est un genou de sécurité et de confort et absolument pas un "genou de course" à réserver uniquement aux amputés à activité élevée.

Si tu as fait des vidéos de tes exploits des premiers jours, je suis preneur ainsi que de ton témoignage pour mettre sur le site dans la rubrique genoux à microprocesseur.

Profite bien de ton C Leg dès ce WE Smile
Revenir en haut Aller en bas
Monique
Actif
avatar

Nombre de messages : 456
Localisation : AVIGNON
Type d'amputation : Amputation fémorale droite suite à agénèsie,
Date d'inscription : 25/05/2005

MessageSujet: Re: Mes premiers pas avec le C-Leg   Ven 6 Avr 2007 - 9:38

BRAVO FRED

et MERCI pour tous ces renseignements!!!

Tu as eu de la chance de vivre ta première expérience C-leg avec autant d'explications , tu as pu bien guider les réglages;; BRAVO et bonne continuation

_________________
fémorale droite suite à agénèsie, C-leg depuis décembre 2005
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 802
Age : 47
Localisation : Alsace (68)
Type d'amputation : RAK
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Mes premiers pas avec le C-Leg   Ven 6 Avr 2007 - 14:31

Webmestre ADEPA a écrit:
Je suis heureux de savoir que le quota annuel de 200 C Legs ait été abandonné...
L'une des principales raisons à celà est que nous allons bientôt entrer dans la période des premiers renouvellements, ce qui réduirait progressivement le nombre de nouveaux appareillages !

Webmestre ADEPA a écrit:
Si tu as fait des vidéos de tes exploits des premiers jours, je suis preneur...
Effectivement nous avons fait quelques séquences vidéos. J'ai demandé à ce qu'on me les fasse parvenir et dès qu'elles seront dispo je te le ferais savoir.

Webmestre ADEPA a écrit:
Profite bien de ton C Leg dès ce WE Smile
J'y compte bien, mais je vais être freiné un peu dans mon élan du fait que mon emboiture provisoire n'est pas au top... je ne suis pas vraiment à l'aise dedans, elle est un peu trop serrée, et j'ai quand-même un peu trop forcé lors de ma petite promenade sur le tapis roulant !
Donc pour l'instant pas de folies... Confused

_________________
       N'est grave que ce qu'on veut bien considérer comme tel.            (Xavier Patier)
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 802
Age : 47
Localisation : Alsace (68)
Type d'amputation : RAK
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Mes premiers pas avec le C-Leg   Jeu 3 Mai 2007 - 21:24

Un mois plus tard...


Voilà un mois passé avec mon nouveau genou, voici mes impressions :

Le problème de l'emboiture n'est toujours pas convenablement résolu, j'éssaye actuellement la 3ème version...
- La première était trop petite ! Elle a été fabriquée à partir d'un modèle informatique en 3D réalisé à l'aide d'un genre de "pistolet" projetant un faisceau laser pour enregistrer le volume du moignon. Mais bien trop étroite je n'arrivait pas à la chausser, elle fut donc abandonnée...
- La seconde fut réalisée d'après des prises de mesures réelles (circonférences du moignon, longueur etc...), ces mesures entrées dans un logiciel qui génère une jolie image tridimensionnelle, transmise à l'atelier de fabrication pour fraisage d'un positif qui sert à former l'emboiture. Elle est encore serrée (bien trop à mon gout) et surtout un peu courte en profondeur. Je marche néanmoins avec pendant quelques jours faute de mieux ! Mais je ne peux marcher guère plus de 50m sans faire une pause, le point d'appui ischiatique devient douloureux et je sens une douleur musculaire de mon moignon due à contraction trop forte et continuelle. Je l'abandonne et remonte mon ancienne emboiture. Cette version 2 servira à mon prothésiste pour fabriquer la version 3 actuelle, identique mais rallongée de 2cm et moins serrée. Surchargé de boulot ca lui prendra 2 semaines... pendant lesquelles mon ancienne emboiture pourtant confortable jusque là ne me donne plus satisfaction, je m'épuise toujours aussi vite en marchant quelques dizaines de mètres... toujours cette fatigue musculaire.
- Version 3 : C'est mieux, moins serré, plus confortable, mais je ne peux toujours pas faire plus de 50m sans m'arrêter un peu, le point d'appui sur l'ischion n'est plus vraiment douloureux mais reste gênant, la fatigue musculaire reste le principal ennui...

J'en conclue que la fabrication d'emboiture assistée par ordinateur n'est pas une bonne méthode, pour moi du moins. Possible que les modèles informatiques ne soient pas adaptés aux "vieux moignons" comme le mien, peu musclé et ramolli par les années...
D'autre part, cette nouvelle prothèse est relativement plus lourde que celles utilisées auparavant, celà doit avoir un impact également, d'ou la fatigue musculaire...

Donc, après un mois d'utilisation, le C-Leg est très bien, sécurisant, la descente des éscaliers à pas alternés (une grande découverte pour moi) est vraiment très agréable, mais je suis tout de même un peu déçu pour le moment.

Si quelqu'un possède une emboiture réalisée informatiquement je serais curieux d'avoir son point de vue !

_________________
       N'est grave que ce qu'on veut bien considérer comme tel.            (Xavier Patier)
Revenir en haut Aller en bas
J-J
Actif
avatar

Nombre de messages : 28
Age : 35
Localisation : Figeac (46)
Type d'amputation : fémorale gauche; manchon silicone réalisé sur moulage, genou C-leg 2, pied Medi Flex V. (Rhône-orthopédie)
Date d'inscription : 28/03/2006

MessageSujet: Re: Mes premiers pas avec le C-Leg   Ven 4 Mai 2007 - 0:54

Salut Fred,

Tout comme toi, je pense que la conception et la fabrication assistée par ordinateur n'est pas une bonne solution pour réaliser une emboîture de qualité; c'est-à-dire une emboîture qui soit VRAIMENT sur-mesure.
Ma première emboîture, que j'ai gardée un peu plus d'un an, a été faite comme cela. il est certain que c'est une technique qui facilite le travail du prothésiste et qui lui fait gagner du temps. Mais néanmoins, je crois que pour avoir un point d'appui ischiatique idéal, rien ne remplacera le bon vieux moulage en plâtre qui épouse parfaitement la morphologie de chacun.
Pour ce qui est de la fatigue musculaire au niveau du moignon, j'ai eu l'agréable surprise de la voir disparaître à partir du moment où je suis passé d'une emboîture contact (sans manchon, que l'on chausse avec un parachute) à une emboîture à manchon. Enfin si on parle de la même fatigue... Pour moi c'était une tétanisation du moignon tout entier qui était crescendo (même en ralentissant le pas) et qui m'obligeait à faire des pauses, et qui disparaissait totalement au bout de 20 à 30 secondes; à l'extrême, je ressentais même mon pouls à l'intérieur de l'emboîture... pas très agréable Confused . D'après ce que j'ai compris, cela s'explique par le fait que les deux emboîtures n'ont pas les même zones de serrage. Sur une emboîture contact, il y a un certain serrage sur sa partie haute qui provoque un effet de garrot, ce qui ne favorise pas la circulation du sang.

J'en profite pour poser une p'tite question: Quelqu'un sait-il si il est possible de se procurer le câble qui permet de communiquer avec le C-leg pour un prix raisonnable ?
C'est pas que le mien est mal réglé, mais parfois, j'aimerais rajouter un peu de résistance en phase d'appui lorsque que je fais des activités spécifiques (porter des charges relativement lourdes, travailler/se promener dans des lieux très accidentés, ...), et comme mon prothésiste est à 360 km, ce serait plus pratique si je pouvais le faire moi-même avec mon ordinateur. Si d'autres C-legger sont intéressés par ce câble, je pensais faire une demande commune à Otto Bock France. Bon je sais, je rêve un peu, mais l'espoir fait vivre ! lol!
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 802
Age : 47
Localisation : Alsace (68)
Type d'amputation : RAK
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Mes premiers pas avec le C-Leg   Ven 4 Mai 2007 - 5:15

J-J a écrit:
je crois que pour avoir un point d'appui ischiatique idéal, rien ne remplacera le bon vieux moulage en plâtre qui épouse parfaitement la morphologie de chacun.
Smile Je suis très heureux de te savoir de mon avis !!!

J-J a écrit:
Pour ce qui est de la fatigue musculaire au niveau du moignon, j'ai eu l'agréable surprise de la voir disparaître à partir du moment où je suis passé d'une emboîture contact (sans manchon, que l'on chausse avec un parachute) à une emboîture à manchon. Enfin si on parle de la même fatigue...
Là encore je suis convaincu par ton avis, j'ai d'ailleurs déjà proposé la solution du manchon à mon prothésiste... et je pense que nous parlons de la même fatigue, càd la même que si l'on porte un poids important à bout de bras pendant une période prolongée, une sorte de tétanisation qui disparait effectivement assez rapidement.

J-J a écrit:
D'après ce que j'ai compris, cela s'explique par le fait que les deux emboîtures n'ont pas les même zones de serrage. Sur une emboîture contact, il y a un certain serrage sur sa partie haute qui provoque un effet de garrot, ce qui ne favorise pas la circulation du sang.
C'est tout à fait ce que je ressens... on dirait que tu à rencontré les mêmes désagréments que moi, et ton témognage me rassure carrément !!

J-J a écrit:
J'en profite pour poser une p'tite question: Quelqu'un sait-il si il est possible de se procurer le câble qui permet de communiquer avec le C-leg pour un prix raisonnable ?.
Le câble c'est une chose (ton prothésiste peut en acheter un pour toi si tu peux t'entendre avec lui...), mais il te faudrait aussi le logiciel et cà je serais étonné qu'OB te le refile !!!! Faut voir avec ton orthoprotésiste s'il est prêt à te le donner... moi j'ai la chance d'avoir mon prothésiste à 20 km, d'avoir assisté à la formation OttoBock, et d'avoir la possibilité d'utiliser son logiciel à la demande... ca c'est le top ! Smile

J-J a écrit:
l'espoir fait vivre ! lol!.
Tu l'a dit J-J !!!! Mr. Green


Quelqu'un aurait-il un (très) bon prothésiste à me conseiller pour réaliser une emboiture de qualité sur-mesure ???? Je suis prêt à traverser le pays s'il le faut... car rien n'est plus important que la qualité de ma "béquille", quel qu'en soit le prix.
"Quality for life" ils ont dit !!!!! Héhéhé...

Merci les amis Wink

_________________
       N'est grave que ce qu'on veut bien considérer comme tel.            (Xavier Patier)
Revenir en haut Aller en bas
Monique
Actif
avatar

Nombre de messages : 456
Localisation : AVIGNON
Type d'amputation : Amputation fémorale droite suite à agénèsie,
Date d'inscription : 25/05/2005

MessageSujet: Re: Mes premiers pas avec le C-Leg   Dim 13 Mai 2007 - 8:38

Fred a écrit:
Un mois plus tard...


Voilà un mois passé avec mon nouveau genou, voici mes impressions :...

J'en conclue que la fabrication d'emboiture assistée par ordinateur n'est pas une bonne méthode, pour moi du moins. Possible que les modèles informatiques ne soient pas adaptés aux "vieux moignons" comme le mien,
TOUT A FAIT DE TON AVIS

D'autre part, cette nouvelle prothèse est relativement plus lourde que celles utilisées auparavant, celà doit avoir un impact également, d'ou la fatigue musculaire...
NON QUAND L EMBOITURE EST IDEALE ET QUE LES ALIGNEMENTS SONT JUSTES LA PROTHESE PESE UNE PLUME,J'ai eu briévement la chance d'avoir ce compromis c'était génial!!!!

Donc, après un mois d'utilisation, le C-Leg est très bien, sécurisant, la descente des éscaliers à pas alternés (une grande découverte pour moi) est vraiment très agréable, mais je suis tout de même un peu déçu pour le moment.CA VA VENIR

Si quelqu'un possède une emboiture réalisée informatiquement je serais curieux d'avoir son point de vue !
LE MEME QUE LE TIEN
Revenir en haut Aller en bas
Fred
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 802
Age : 47
Localisation : Alsace (68)
Type d'amputation : RAK
Date d'inscription : 20/11/2006

MessageSujet: Re: Mes premiers pas avec le C-Leg   Dim 13 Mai 2007 - 14:03

Bonjour Monique,

je te remercie pour ton message, tes encouragements me font bien plaisir...

Tu dis que tu a eu "brièvement la chance d'avoir ce compromis" entre une bonne emboiture et l'alignement optimal, ca veut dire que ce n'est plus le cas maintenant ?

_________________
       N'est grave que ce qu'on veut bien considérer comme tel.            (Xavier Patier)
Revenir en haut Aller en bas
Monique
Actif
avatar

Nombre de messages : 456
Localisation : AVIGNON
Type d'amputation : Amputation fémorale droite suite à agénèsie,
Date d'inscription : 25/05/2005

MessageSujet: Re: Mes premiers pas avec le C-Leg   Dim 13 Mai 2007 - 14:23

c'est presque le cas!!
depuis un mois j'ai un très bonne emboîture; il faut juste que je prenne un RV pour l'alignement; je voudrai une petite modif pour être encore mieux!!!!!
des modifs s'imposent avec notre évolution avec la prothése!!!!

Amitiés
Monique

_________________
fémorale droite suite à agénèsie, C-leg depuis décembre 2005
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mes premiers pas avec le C-Leg   

Revenir en haut Aller en bas
 
Mes premiers pas avec le C-Leg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les tout premiers temps avec une calo EAM
» Premiers pas avec Keira
» Tourterelle trouvée ?? AIDE et PREMIERS SOINS ICI !!
» Premiers essais avec bonette Raynox 250
» coment c'est passé les premiers temps avec votre siptz loup???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum d'ADEPA :: Prothèses - Appareillage :: Les genoux prothétiques-
Sauter vers: