Forum d'entraide pour les Personnes Amputées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion    

Activités physiques, ludiques, conviviales ....

consultez l'agenda d'ADEPA...

Messages privés indésirables ou inattendus:

Signalez !


Partagez | 
 

 cymbalta et autres médocs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
zabeth
Actif


Nombre de messages : 29
Age : 28
Localisation : St Laurent de la Plaine,49290, Maine et Loire
Type d'amputation : 4 doigts de la main gauche, le 09/04/2013
Date d'inscription : 12/10/2013

MessageSujet: cymbalta et autres médocs   Dim 10 Nov 2013 - 16:52

Bonjour
Après mon amputation, pour calmer mes douleurs du membre fantôme, j'ai pris durant 5 mois du lerica, ce médicament était très efficace mais suis à une importante fatigue et une prise de sang, on a constaté une forte baisse des leucocytes (défenses immunitaires) et des globules blancs. Bref une mauvaises nouvelles puisque du coup j'ai dû arrêter mon traitement.

Visite chez un algologue (yess Razz j'ai appris un nouveau mot ) qui tente de trouver un traitement alternatif en me prescrivant du CYMBALTA.
A la base c'est un médicament que l'on prescrit pour des personnes dépressives mais à petite dose ça agit sur les douleurs neurologiques.

Bon il faut attendre 1 mois pour avoir les premiers effets positifs.

Mais en attendant, j'ai pas mal d'effets secondaires comme des nausées, sommeil perturbé mais le pire sont les migraines.

Sur internet, pas moyen de savoir quelle sont les effets réels de ce médicament ni combien de temps les effets secondaires persistes ?

Est ce que certain de vous prennent ou connaissent le CYMBALTA ?
Ou bien d'autre médicament qui seraient efficaces pour traiter les douleurs du membre fantôme ?

Merci Smile 
Revenir en haut Aller en bas
martine71140
Actif


Nombre de messages : 61
Age : 60
Localisation : saone et loire
Type d'amputation : fémorale gauche, tiers supérieur
Date d'inscription : 21/03/2011

MessageSujet: Re: cymbalta et autres médocs   Lun 11 Nov 2013 - 10:10

bonjour Zabeh, je prends également du cymbalta depuis quelques années.Après mon amputation (fémorale gauche en aout 2007) on m' a prescrit de l' anafranil, puis à ma retour à domicile mon médecin a pris le relais avec cymbalta pour un effet anti dépresseur et aussi pour éviter les douleurs du membre fantôme .je supporte plutôt bien le traitement, j' ai même réduit la dose, je prends une gélule (30mg) trois fois / semaine ,il m' arrive d' avoir quand même des douleurs genre spasmes électriques dans le moignon, et là, je prends en plus , rivotril ou lyrica, et ça passe assez vite.pour ce qui est des effets secondaires du cymbalta , effectivement, sommeil perturbé,je connais, par contre pour les nausées, cela arrive seulement quand je ne prends pas le traitement pendant 2 jours ( le samedi, dimanche), car il y a un effet de sevrage , j' ai essayé d arrêter totalement , mais là... catastrophe ( moral en dessous de zéro, nausées++, vertiges), donc je continue à 3/semaine.
je pense que tu dois insister un peu avec ce traitement, après 1 ou 2 mois, les effets secondaires devraient s' atténuer.moi je suis plutôt satisfaite, et surtout, je ne suis pas " dans le gaz " avec la dose assez faible que je prends. Amicalement .Martine.
Revenir en haut Aller en bas
zabeth
Actif


Nombre de messages : 29
Age : 28
Localisation : St Laurent de la Plaine,49290, Maine et Loire
Type d'amputation : 4 doigts de la main gauche, le 09/04/2013
Date d'inscription : 12/10/2013

MessageSujet: Re: cymbalta et autres médocs   Lun 11 Nov 2013 - 15:43

merci martine pour ta longue réponse.
Je ne connais pas l'anafranil. Est ce que c'était un médicament pour les douleurs du membre fantôme ? Pourquoi est ce qu'on a changé ton traitement? Tu ne le supportais pas ?

Le laroxyl, je connais car à un moment j'en prenais 5 gouttes au moment du couché mais le lendemain matin j'avais la tête dans le gaz et il me fallait plus d'une demi journée pour me réveiller. Pas génial quand on souhaite avoir une vie à coté.

Moi se qui me faire peur avec le cymbalta, c'est justement cet effet de manque lors du sevrage !!!
Je ne souhaite pas être dépendant de médicament, parce que j'espère bien un jour vivre sans douleur et sans traitement. Le médecin qui me l'a prescrit n'a pas du tout mentionné ce point là. Alors ca me stress un peu. Avais tu conscience de ces effets là au moment de prendre ce médicament
est ce que tu penses garder ton traitement durant toute ta vie ?

Beaucoup de questions, je m'en excuse. Mais si il y a des effets positif pour l'instant les migraines prenne le dessus...

Bonne journée
Revenir en haut Aller en bas
martine71140
Actif


Nombre de messages : 61
Age : 60
Localisation : saone et loire
Type d'amputation : fémorale gauche, tiers supérieur
Date d'inscription : 21/03/2011

MessageSujet: Re: cymbalta et autres médocs   Lun 11 Nov 2013 - 17:24

re bonjour Zabeth, pour répondre à tes questions,l'anafranil, c' est un anti dépresseur très ancien, on me l' avait prescrit à l' hpt juste après l' amputation pour éviter que les douleurs ne s' installent; mon médecin à changé pour me mettre sous cymbalta, car l' anafranil est un peu plus " costaud", il a voulu alléger le traitement.Autre point, ce n' est pas laroxyl que je prends en cas de douleur, mais rivotril , c' est à peu près pareil,mais depuis quelque temps, les généralistes ne peuvent plus en prescrire, il faut aller voir un neurologue ou un psychiatre,donc, à la place, en cas de besoin, je prends lyrica, et j' ai le même effet.Pour le sevrage du cymbalta, il ne faut pas te faire de souci, si tu diminues la dose très progressivement, ça se passe bien,moi , sur un coup de tête, j' avais voulu arrêter tout, d' un seul coup, sans avis médical, et ça c' est vraiment pas le truc à faire!, sinon ,bonjour les dégâts!!Je ne sais pas si je garderai ce traitement toute ma vie , mais en tous cas, pour l' instant, ça me convient,c' est plus pour l' effet anti dépresseur, que pour l' effet antalgique que j' en ai besoin, alors, pourquoi l' arrêter? Tu verras bien dans quelques mois où tu en es par rapport à tes douleurs, c' est tout à fait possible de diminuer la dose puis de stopper, mais surtout,ne pas le faire sans avis médical, comme moi! Pour tes migraines, je ne peux pas te renseigner , car je n' ai pas ce problème, il faudra sûrement revoir avec ton médecin.Bonne fin de week end.Martine.
Revenir en haut Aller en bas
JP (alias "droledepied")
Actif


Nombre de messages : 2037
Age : 63
Localisation : Ile de France
Type d'amputation : Trans-métatarsienne (2009) puis ATCT (2011) puis Tibiale (RBK en 2013).
Date d'inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: cymbalta et autres médocs   Lun 11 Nov 2013 - 17:39

L'Anafranil, c'est un antidépresseur.

J'en ai pris il y a plus de 30 ans dans le traitement d'une dépression.

A tort ou à raison, je pense que c'est une saloperie. C'est un produit qui a beaucoup d'effets secondaires au moment où on le prend (tremblements, bouche sèche, "dans le gaz" en permanence) et qui ensuite laisse de très graves séquelles (troubles de la mémoire) quand on a réussi un sevrage long et difficile.

Je garde une dent féroce contre les psychiatres qui prescrivent ces produits : se rendent ils compte qu'ils fabriquent des zombies ? si ils le font consciemment c'est très grave. Je pense que les toubibs n'ont pas la moindre idée des énormes dégâts que cette molécule produit.

Je n'ai plus vu de psychiatres depuis cette époque et je n'en verrais plus jamais, du moins volontairement.

_________________
Jean-Pascal

"Le premier échec, c'est de ne pas essayer"
"On ne résout jamais un problème sans en créer dix autres" (George Bernard Shaw, portant un toast à Albert Einstein dans les années 20)
"Les miracles, il faut les faire soi-même". (Titre du livre de Sina Trinkwalder, Droemer, 2013, [Wunder muss man selber machen]).
"Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir. Autrement dit, plus ça rate, plus on a des chances que ça marche" (devise Shadock).
Revenir en haut Aller en bas
zabeth
Actif


Nombre de messages : 29
Age : 28
Localisation : St Laurent de la Plaine,49290, Maine et Loire
Type d'amputation : 4 doigts de la main gauche, le 09/04/2013
Date d'inscription : 12/10/2013

MessageSujet: Re: cymbalta et autres médocs   Mer 13 Nov 2013 - 14:53

Bonjour
Merci pour ces éclaircissements Martine. J'ai testé une autre manière de prendre le cymbaltat, je le prends avant de me coucher. Mais du coup si les migraines la journée sont moins violentes, je dors encore plus mal. J'attends des nouvelles du centre de la douleur pour savoir que faire. ..
Revenir en haut Aller en bas
zabeth
Actif


Nombre de messages : 29
Age : 28
Localisation : St Laurent de la Plaine,49290, Maine et Loire
Type d'amputation : 4 doigts de la main gauche, le 09/04/2013
Date d'inscription : 12/10/2013

MessageSujet: Re: cymbalta et autres médocs   Ven 15 Nov 2013 - 12:57

Bonjour
Voilà la décision a été prise d'arrêter le cymbalta. J'ai rdv avec le centre de la douleur la semaine prochaine pour voir quelles sont les autres solutions pour les douleurs.
J'utilise le TENS depuis 3 semaines. Est ce que certains d'entre vous ont eu recours à cet appareil et quels ont été les effets sur les douleurs du membre fantôme ?
Merci
Revenir en haut Aller en bas
zabeth
Actif


Nombre de messages : 29
Age : 28
Localisation : St Laurent de la Plaine,49290, Maine et Loire
Type d'amputation : 4 doigts de la main gauche, le 09/04/2013
Date d'inscription : 12/10/2013

MessageSujet: Re: cymbalta et autres médocs   Ven 15 Nov 2013 - 13:36

Bonjour jp
je peux comprendre ton animosité envers ce type de médicaments et certains charlatans qui les prescrivent. Moi même lorsque j'étais à l'hôpital j'ai eu à subir les effets secondaires d'un anti anxiolitique.
Après la greffe de mes doigts, j'ai eu droit à un cocktail de médicaments. Je ne savais pas trop se que c'était si ce n'est qu'il y avait des bleues, des blanches, des jaunes et des roses. Un vrai arc en ciel ;-)
Après l'échec de la greffe, le médecin à jugé bon de tripler la dose des pilules roses. Très mauvaise idées !!
Déjà avant j'avais la tête dans le gaz et lorsque je parlais, il me fallait 5 mon pour finir une phrase car je mélangeais tout.
Mais là c'était la cata !!
Une amie m'a raconté que je mettais un quart d'heure pour aller au toilette parce que désorientée je ne savais plus ce que je voulais faire.
Une nuit où je voulais me lever pour aller au petit coin, j'ai du appeler une aide soignante car mon corps et ma tête étaient tellement lourds que je ne pouvais plus décoller de mon lit. La dame m'aide à m'asseoir mais ne se rend pas compte de mon état et me laisse me débrouiller tandis qu'elle part appelée par un autre malade.
Comme c'était pressé, je me tiens à mon lit, me tire grâce à la porte, titube et arrive tant bien que mal au WC. J'ai failli m'endormir sur la cuvette :-(
Le parcours du combattant pour revenir sur mon lit où je m'effondre avec l'impression d'avoir couru le marathon.
Dès le lendemain matin, je refuse de prendre mes pilules roses car l'infirmière m'annonce que c'est pour me relaxer.
"Si si, il faut les prendre "
"Non je n'en veux plus"
"Il faut demander d'abord au médecin l'autorisation d'arrêter "
"Et bien aller prévenez le que je veux le voir en urgence"

Suite à cela, et après l'arrêt de ce médicament je retrouvais ma tête :-)

Je pense que les médecins se protègent en prescrivant peut être trop de décontractant pour être certain que les patients ne pètes pas un câble lors de situation difficile.
C'est triste mais même si ce n'est pas la majorité des médecins, il en existe.
Bonne journée à toi
Revenir en haut Aller en bas
JP (alias "droledepied")
Actif


Nombre de messages : 2037
Age : 63
Localisation : Ile de France
Type d'amputation : Trans-métatarsienne (2009) puis ATCT (2011) puis Tibiale (RBK en 2013).
Date d'inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: cymbalta et autres médocs   Ven 15 Nov 2013 - 21:52

Merci infiniment de ce post, Zabeth. Je vois que tu comprends.

Oui, tu as raison, les médecins se protègent et protègent aussi le personnel soignant. C'est beaucoup plus facile de gérer une plante verte que "quelqu'un", surtout si ce quelqu'un ne va pas trop bien....

Mais c'est à soi-même de se prendre en charge. Et c'est vrai pour tout : pour les médoc (psychotropes ou pas) mais aussi pour les prothèses, pour la rééduc, pour le retour à la maison ou au travail.

En 83, "ils" m'ont admis à l’hôpital et moi, rapidement, je ne voulais pas rester. J'ai menacé de partir "en signant le carton" comme ils disent. Finalement, ils m'ont laissé partir au bout de 3 semaines alors que le séjour "normal" dans ce type de service était de trois mois minimum (à l'époque).

Ils ne peuvent pas (légalement) s'opposer à la volonté d'un malade, à moins d'une décision de justice ou d'un placement sous tutelle ce qui sont des cas très rares, heureusement. Mais ils peuvent être très persuasifs, surtout quand ils envoient leurs bataillons de fantassins.

Quand on a un coup dur, il faut reprendre la barre rapidement. C'est très dur et ça coûte.

Mais ça, je sais que tu sais Smile!

_________________
Jean-Pascal

"Le premier échec, c'est de ne pas essayer"
"On ne résout jamais un problème sans en créer dix autres" (George Bernard Shaw, portant un toast à Albert Einstein dans les années 20)
"Les miracles, il faut les faire soi-même". (Titre du livre de Sina Trinkwalder, Droemer, 2013, [Wunder muss man selber machen]).
"Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir. Autrement dit, plus ça rate, plus on a des chances que ça marche" (devise Shadock).
Revenir en haut Aller en bas
zabeth
Actif


Nombre de messages : 29
Age : 28
Localisation : St Laurent de la Plaine,49290, Maine et Loire
Type d'amputation : 4 doigts de la main gauche, le 09/04/2013
Date d'inscription : 12/10/2013

MessageSujet: Re: cymbalta et autres médocs   Ven 15 Nov 2013 - 23:23

Hello JP

Tu as beaucoup de courage !!

Oui je comprends car il y a quelques années déjà j'ai aussi vécu une situation où tout est noir et le gouffre où on s'enfonce est sans fin. L'impression que le vide nous aspire vers le bas.

J'ai eu de la chance d'avoir lors de cette période difficile de belles personnes qui étaient comme des jalons positionnés le long de la route. Des mains tendues vers moi pour me tenir la tête hors de l'eau.

Maintenant je me connais mieux. Je connais les signes avant coureur ce qui me permet de me tourner vers mes amis et leur parler des choses qui me trottent dans la tête avant que ces choses ne m'envahissent.

La chance que l'on a maintenant c'est d'être au sein d'un forum avec pleins de chouettes personnes pour nous épauler
Revenir en haut Aller en bas
minnie
Actif


Nombre de messages : 992
Localisation : Paris
Type d'amputation : tibiale droite suite accident thérapeutique
Date d'inscription : 08/05/2009

MessageSujet: Re: cymbalta et autres médocs   Sam 16 Nov 2013 - 11:30

Ah, les médocs!Vaste sujet. ce qui convient à certains ont un effet dévastateur sur d'autres.

Un médecin d'un centre de rééducation me disait ne plus prescrire de lyrica car une prise de poids importante de 7à 10 kilos survenait inévitablement, je me souviens plus du nom du médoc utilisé pour remplacer celui-ci mais les effets secondaires annoncés étaient encore plus effrayants.
Alors entre le marteau et l'enclume, que choisir?
Pour ceux qui prennent du lyrica, avez-vous constaté une prise de poids de cet ordre?

_________________
Amitiés.


Minnie.

Contact   Adepa /Paris/Ile de France avec JP et Cécile.


Ce n'est pas parce-que les choses sont difficiles que nous n'osons pas les faire, c'est parce-que nous n'osons pas les faire qu'elles sont difficiles.


Sénèque ( philosophe romain:  4 av. J.C)
Revenir en haut Aller en bas
catherine
Actif


Nombre de messages : 1115
Age : 60
Localisation : Ambronay 01 - AIN
Type d'amputation : Biliatérale tibiale traumatique en 1990. Pieds Triton classe 3 - Otto Bock.
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: cymbalta et autres médocs   Sam 16 Nov 2013 - 15:11

Bonjour Zabeth,

J’adhère totalement à vos deux posts Zabeth et J-P sur les effets dévastateurs des médocs qui annihilent en profondeur la personnalité et la vie du patient....Parfois c'est un passage obligé, mais chacun sait aujourd'hui qu'il y a un revers à la médaille de ces traitements. Les médias alertent régulièrement sur ce sujet.

Je n'utilise pas le TENS mais l'une de mes amies l'utilise dans le cadre d'une maladie orpheline  type neuropathie. Cela la soulage. J'ignore quel résultat l'on peut obtenir sur les douleurs fantômes. Tu pourras nous dire si pour toi le TENS t'a apporté un mieux :)cela sera très intéressant de le savoir,, tout en sachant que chacun est bien différent, mais cela pourrait être une bonne solution pour certains.

Bon courage Zabeth, merci pour tes partages sur le forum et pour ton dynamisme.
Revenir en haut Aller en bas
zabeth
Actif


Nombre de messages : 29
Age : 28
Localisation : St Laurent de la Plaine,49290, Maine et Loire
Type d'amputation : 4 doigts de la main gauche, le 09/04/2013
Date d'inscription : 12/10/2013

MessageSujet: Re: cymbalta et autres médocs   Sam 16 Nov 2013 - 16:11

Pour te répondre minnie, lorsque j'ai été voir le medecin au centre de la douleur, la première question qu'il m'a posée quand il a su que j'avais pris du lerica

"Est ce que vous avez pris du poids? "
"Euh non, j'en ai perdu ! (11kg) très problématique vu que je n'étais déjà pas bien épaisse.
"Ah bon parce que c'est généralement l'effet inverse. Souvent les personnes ont des fringales"

Pour moi je suis tombée dans la catégorie des cas très rares . C'est vrai qu'il serait intéressant savoir ce que les autres utilisateurs ont vécu.
Revenir en haut Aller en bas
zabeth
Actif


Nombre de messages : 29
Age : 28
Localisation : St Laurent de la Plaine,49290, Maine et Loire
Type d'amputation : 4 doigts de la main gauche, le 09/04/2013
Date d'inscription : 12/10/2013

MessageSujet: Re: cymbalta et autres médocs   Sam 16 Nov 2013 - 16:35

Bonjour Catherine
Je vois l'infirmière spécialisée dans le TENS la semaine prochaine. Je ne manquerai pas de revenir témoigner des résultats et des essais. S
Revenir en haut Aller en bas
syl
Actif


Nombre de messages : 678
Age : 51
Localisation : Brest finistère nord
Type d'amputation : amputation femorale genou c leg pied flex walk evo
Date d'inscription : 22/10/2009

MessageSujet: Re: cymbalta et autres médocs   Sam 16 Nov 2013 - 21:32

salut minnie,

j'en ai pris du lyrica pendant cinq mois et effectivement j'ai pris du poids environ 8 kgs et maintenant ils sont durs a perdre LOL.
pour ce qui du tens une de mes amies l'utilise pour les douleurs de la fybromialgie et elle obtient de bons résultats.

bon WE à tous
sylvie
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: cymbalta et autres médocs   Aujourd'hui à 13:07

Revenir en haut Aller en bas
 
cymbalta et autres médocs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» cymbalta et autres médocs
» agressivité avec les autres chien depuis peu.
» d'autres poissons malawi??
» husky et les autres chiens
» Mes lapins meurent les uns après les autres !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum d'ADEPA :: Prothèses - Appareillage :: FAQ - Foire aux Questions sur l'amputation-
Sauter vers: