Forum d'entraide pour les Personnes Amputées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion    

Activités physiques, ludiques, conviviales ....

consultez l'agenda d'ADEPA...

Messages privés indésirables ou inattendus:

Signalez !


Partagez | 
 

 Arthrodèse de cheville et après

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
sandrinedidouille
Nouveau


Nombre de messages : 2
Localisation : Liege Belgique
Type d'amputation : artrhodèse
Date d'inscription : 09/06/2013

MessageSujet: Arthrodèse de cheville et après    Dim 9 Juin 2013 - 18:07

Bonjour donc moi c est sandrine

je vais un peu raconter dans les grandes lignes ce que j ai eu Wink pour ensuite en arriver a ma question

donc en faite il y a 16ans ( a l age de 16ans ) j ai eu un très grave accident de voiture
dans lequel j ai eu le pied arrachés plus de maléoles ni d artères tibiales ect ect on va dire que la seule mobilité que j ai gardé de mon pied apres 14 opérations c est juste les orteilles
qui bougent légèrement
après 16ans de douleurs de chaussures orthopédiques ect ect
J avoue que je commence un peu a me demander si une prothèse du pied ne serait pas mieux
ma chirurgienne m a toujours dit que si un jour j étais prête a faire ccela elle ne serait pas contre .....
Ici j avoue que je marche sans béquilles mais pas de longues distances impossible de rester en station debout ....
incapable de faire du sports avec mes enfants impossibles de marcher dans la neige

je ne connais personne qui a subit ce genre d amputation
j ai juste connu a l hopital a l époque un jeune homme qui lui avait été amputé niveau bas du genoux
à l époque hormis la longue rééducations ect il m avait déja pronné le fait que pour lui une prothèse serait mieux ....
Car il savait faire du sport rouler a vélo faire du baskeet et d autre choses ( attention je ne minimise en rien le fait d avoir une prothèse hein je ne voudrais pas qu on pense cela loins de la !!!! )
mais donc vu qu ici je vais chez la chirg bientot j aurais voulu aborder avec elle cce sujet

mais avant j aurais bien voulus avoir des avis ect de personnes qui en avait ....
je sais que ce sera avoir une partie de moi en moins mais je me dis que si au final c est pour pouvoir refaire des choses que je ne sais plus faire depuis ce jour la ca en vaut peut etre la peine ....
Revenir en haut Aller en bas
JLO
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1282
Age : 70
Localisation : Hérault
Type d'amputation : amputation fémorale droite
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Dim 9 Juin 2013 - 19:08

Bonjour et Bienvenue à toi

Tu vas surement trouver des réponses à ton questionnement.
Je pense que "Droledepied" a subi un peu le même genre d'amputation, il ne tardera certainement pas à te répondre.

_________________
Jean-Luc
C-Leg v3/ Variflex XC
JAWA 640 / Velorex 562
ADEPA Languedoc Roussillon
Admin
Revenir en haut Aller en bas
http://jl.obadia.free.fr/
JP (alias "droledepied")
Actif
avatar

Nombre de messages : 2078
Age : 63
Localisation : Ile de France
Type d'amputation : Trans-métatarsienne (en 2009) puis ATCT (en 2011) puis tibiale (en 2013).
Date d'inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Dim 9 Juin 2013 - 22:45

Bonjour Sandrine,

Jean-Luc a raison, je n'ai pas tardé Smile !

Je n'ai pas du tout le même parcours que toi et je ne peux pas imaginer les difficultés auxquelles tu es confrontée. Je peux juste te parler de ma situation : Il y a environ deux ans, à ma demande, j'ai été amputé en "ATCT" (Arthrodèse Tibio Calcanéenne avec Talectomie). C'est une intervention qui est possible quand le talon (et sa peau) est encore en bon état et qui consiste à amputer le pied mais en conservant le talon qui est alors fixé, en le retaillant légèrement, au bout du tibia qui lui aussi est légèrement retaillé.

Le résultat est un moignon très long, avec l'appui possible directement sur le bout du moignon. Le raccourcissement est faible (environ 5cm), ce qui fait qu'on peut marcher "pieds nus" sans avoir à chausser de prothèse, ce qui, tu l'imagines, est extrêmement pratique. L’inconvénient, c'est aussi cette grande longueur qui rend l’appareillage difficile car il n'y a pas beaucoup de place pour faire la prothèse. La forme du bout du moignon (en poire) est aussi une grosse difficulté pour le prothésiste.

Bien entendu, je n'ai pas les moyens de comparer l'ATCT avec une amputation tibiale classique. D'après ce que j'ai entendu dire, celle ci serait plus facile à appareiller mais par contre, il est évidemment impossible dans ce cas de marcher sans prothèses ou sans béquilles.

Comme toi, moi non plus je ne peux pas marcher sur de longues distances et mon autonomie debout ne me satisfait toujours pas mais ça ne fait que deux ans que j'ai été opéré et mon prothésiste travaille toujours à l'amélioration de mon appareil (si ça t'intéresse, il y a des photos de cette prothèse sur le forum cliquer ici).

Ce que je peux dire sans hésiter c'est que je me sens beaucoup mieux après l'amputation qu'avant, que j'ai repris le travail à plein temps et sans aménagement 4 mois après l'opération, que j'ai repris toutes mes activités sportives d'avant l'accident (ski, parachutisme, vélo...) en ajoutant même le basket fauteuil que j'ai découvert au centre de rééducation, que je reprends des sports (comme le plongée) que j'avais abandonné depuis longtemps etc.

Il y a un aspect dont je ne me préoccupe pas mais qui pourrait poser un problème à une femme, c'est l'esthétique de la prothèse. Dans mon cas elle est "brute de fabrication" et elle attire l’œil quand je suis en short comme c'est le cas en ce moment. L'hiver, ou au bureau, elle est cachée par le pantalon. C'est un point qui est important (essentiel même pour certaines) et qu'il faut prendre aussi en considération.

Bon courage pour cette décision difficile
JP

_________________
Jean-Pascal
"Le premier échec, c'est de ne pas essayer"

"On ne résout jamais un problème sans en créer dix autres" (George Bernard Shaw, portant un toast à Albert Einstein dans les années 20)
"Les miracles, il faut les faire soi-même". (Titre du livre de Sina Trinkwalder, Droemer, 2013, [Wunder muss man selber machen]).
"Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir. Autrement dit, plus ça rate, plus on a des chances que ça marche" (devise Shadock).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Lun 10 Juin 2013 - 5:25

+1 pour ce qui est de l'esthétique, JP

Par contre, tu te souviens pour la question du transfert des réglages après essais sur appareil provisoire. Eh bien en fait je n'avais jamais essayé le truc que je t'avais donné à l'époque. (3 semaines je crois).

La semaine suivant notre échange j'ai eu la charge de l'appareillage d'une jeune femme amputée depuis 6 ans comme tu viens de le décrire (mais avec 65mm de raccourcissement). Et en consultation j'ai proposé de l'appareiller avec un pied de classe III en demandant au médecin de me faire confiance.

J'ai fait un appareil d'essais avec une lame basique montée sur une pyramide pour transférer les réglages comme je te l'ai expliqué sur le classe III (un pied triton bas profil), ce pied dont j'ai remplacé le système de montage par une pièce en inox et en carbone de ma fabrication. Le résultat: ma patiente dit que pour les réglages c'est la perfection mais qu'elle se trouve un peu basse sur la prothèse car j'ai logé le tout dans 55mm. Tu lis bien. J'ai pu ainsi stratifier l'emboiture sur 10mm de silicone réalisé sur mesure sur la peau du talon.

C'st un des petit boulot le plus technique et le plus abouti que je n'ai jamaiq fait. Je rentre directement en contact avec le premier prothésiste qui veut si jeter pour lui offrir tous mes trucs.

La miss peut mettre des balerines mais est condamnée à toujours marcher avec la même hauteur de talon. Je dis ça pour Sandrine. C'est très important.

Ah oui; encore un truc, et ça je n'y croyais pas au début: le pied est démontable et donc peut être changer en cas d'usure sans toucher à l'emboiture. Fabrication délicate garantie.

Otto Bock par contre refusera surement sa garantie sur un tel montage et faudra s'expliquer avec les chargés de la traçabilité en cas de casse. ça motive pour faire du solide.
Revenir en haut Aller en bas
Jean-claude
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 554
Age : 71
Localisation : Breuil Magné Charente-Maritime
Type d'amputation : Tibiale gauche (LBK)
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Lun 10 Juin 2013 - 7:46

SUPER JEAN-LUC Very Happy thumright thumright thumright thumright thumright thumright thumright thumright thumright thumright thumright

_________________
Amicalement
Jean-Claude

"La nature fait les hommes semblables, ... la vie les rends différents". (Confucius)

Amputé tibial gauche - LBK- Emboiture carbone - manchon silicone - attache distale - Pied 1C 30 TRIAS Otto-Bock
Prothésiste: POVELSEN ET CIE - 35, rue de Bellefonds - 16100 - COGNAC - Tél. : 05 45 82 23 07
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vivrabreuil.fr
JP (alias "droledepied")
Actif
avatar

Nombre de messages : 2078
Age : 63
Localisation : Ile de France
Type d'amputation : Trans-métatarsienne (en 2009) puis ATCT (en 2011) puis tibiale (en 2013).
Date d'inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Lun 10 Juin 2013 - 7:48

Je suis totalement bluffé ! J'ai relu 10 fois ton post pour être sûr de bien tout comprendre. Nous sommes à des année-lumières l'un de l'autre ... !

Dans mon cas, il n'y a que 47 mm de hauteur disponible et ça doit faire une grosse différence avec les 65 mm de ta patiente mais quand même. Une autre différence est le courage de ceux qui ont pris la décision de se passer de la bénédiction d'Otto Bock : éventualité hors de question pour ceux qui m'ont appareillé jusque là.

Moi, je suis monté en "Lo-Rider" depuis Valenton et sans espoir de changer. Je ne connais pas le Triton bien sûr, mais vu son aspect, je pense qu'il doit mieux amortir l'impact à l'attaque du pas et donc moins solliciter la coque talonnière. C'est tout le problème de cette amputation : on ne peut pas demander au pilon d'avoir les mêmes performances qu'un pied or la totalité des contraintes, en statique comme en dynamique, passent par cette rondelle de 8 cm de diamètre. Donc forcément, les limites acceptables sont très vite atteintes.

Comment as tu conçu l'emboiture et le manchon ? Manchon en mousse thermoformée ou en gel ? As tu eu une contre dépouille à gérer ? Si oui comme je le pense, quelle solution as tu choisi ? Une compensation au niveau du manchon ou une emboiture fenêtrée ? Le pied est donc changeable, mais peux tu aussi reproduire le manchon qui va s'user peut être plus vite que le pied ? comment fais tu pour "loger" la lame dans la chaussure ? utilises tu l'enveloppe esthétique du constructeur ? Désolé de toutes ses questions, mais comme tu l'imagines, ce sujet m'importe au plus haut point !!!

Merci
JP

_________________
Jean-Pascal
"Le premier échec, c'est de ne pas essayer"

"On ne résout jamais un problème sans en créer dix autres" (George Bernard Shaw, portant un toast à Albert Einstein dans les années 20)
"Les miracles, il faut les faire soi-même". (Titre du livre de Sina Trinkwalder, Droemer, 2013, [Wunder muss man selber machen]).
"Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir. Autrement dit, plus ça rate, plus on a des chances que ça marche" (devise Shadock).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Lun 10 Juin 2013 - 9:33

Restons calme.

D'abord je peux passer de 55mm à 51 si je négocie moi même la cosmétique du pied au lieu d'utiliser celle du commerce qui bien que fine possède 5mm d'épaisseur.

Mais alors je n'ai plus de capitonnage.

Pour Fatima je disposais exactement de 63 mm. Il n'y a pas de manchon mais une "peau talonnière" dont le moulage s'est fait à partir d'une boite d'empreinte de podologie.
Ce moulage extrèmement précis m'a servi de base pour injecté du silicone souple recouvert d'un tissus partiellement réimprégné afin qu'il prennent ensuite directement dans ma tratification carbone.

La forme est une emboiture qui s'arrête au sommet de la tibérosité antérieure du tibia. J'ai procédé à une découpe sans vraiment effectuer d'ouverture en disposant les fibres de carbone de manière à obtenir un volet flexible verticalement mais indéformable diamétralement pour permettre l'enfilage. Chez Fatima cette forme était particulièrement compliquée. Paradoxalement cette forme est géniale pour l'accrochage.

Je pense raisonnablement et sans t'avoir vu qu'il faudrait se fendre de 6mm de capitonnage silicone en dureté schore 5 pour toi JP. Donc un encombrement minimum total de 57mm.
Revenir en haut Aller en bas
JP (alias "droledepied")
Actif
avatar

Nombre de messages : 2078
Age : 63
Localisation : Ile de France
Type d'amputation : Trans-métatarsienne (en 2009) puis ATCT (en 2011) puis tibiale (en 2013).
Date d'inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Lun 10 Juin 2013 - 18:29

jean luc a écrit:
Donc un encombrement minimum total de 57mm.
Arithmétique simple et incompressible : quoiqu'on y fasse, il manque donc 10 mmm !

Pour parler sérieusement, je suis impressionné que tu utilises l'orientation des fibres si astucieusement. Je ne l'avais pas encore vu jusqu'à présent. As tu déjà utilisé cette technique dans le passé pour savoir si une telle emboiture est stable dans le temps ?

A propos de l'absence de manchon, Est ce que la peau est en contact direct avec l'emboiture ? les problèmes de sudation ne compromettent ils pas l'accrochage ?

Je suppose que l'emboiture à une forme suffisamment précise pour se triangulariser parfaitement sur la crête tibiale, donc rester toujours bien orientée et ne pas occasionner d’appuis excessifs sur les saillies osseuses du péroné ?

Je persiste et signe : je suis bluffé !

_________________
Jean-Pascal
"Le premier échec, c'est de ne pas essayer"

"On ne résout jamais un problème sans en créer dix autres" (George Bernard Shaw, portant un toast à Albert Einstein dans les années 20)
"Les miracles, il faut les faire soi-même". (Titre du livre de Sina Trinkwalder, Droemer, 2013, [Wunder muss man selber machen]).
"Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir. Autrement dit, plus ça rate, plus on a des chances que ça marche" (devise Shadock).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Lun 10 Juin 2013 - 19:48

Pour l'orientation des fibres c'est la technique que j'exploite depuis que j'ai mis au point la nouvelle orthèse hélicoïdale de membre supérieur en 1997. J'ai du recul.

Tient quand j'y pense ça fait deux fois que je détourne une pièce de Otto Bock de sa fonction pour en étendre le domaine d'utilisation (la 16X13 pour l'hélicoïdale maintenant ainsi fabriquée dans toute la France), faudra que je pense à leur demander des royaties.



Ah si on les écoutait...

N'empèche que je profite de l'ocase pour lever le majeur à l'intention de trois prothésistes commerciaux de mes deux qui se reconnaîtrons si ils suivent de temps en temps le forum pour m'avoir traité de mamaillou, géo trouvetout et bricolo de façon vexante et péjorative.
Revenir en haut Aller en bas
elfie
Actif
avatar

Nombre de messages : 254
Age : 40
Localisation : Nord
Type d'amputation : Amputée transfémorale gauche le 04/01/2011
Date d'inscription : 22/11/2010

MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Lun 10 Juin 2013 - 21:40

J'adore votre discussion Jean-Luc et JP, j'avoue que je n'y comprends rien du tout mais ça bouillonne, des trucs différents sont tentés pour trouver des solutions, c'est super Smile
Revenir en haut Aller en bas
catherine
Actif
avatar

Nombre de messages : 1115
Age : 60
Localisation : Ambronay 01 - AIN
Type d'amputation : Biliatérale tibiale traumatique en 1990. Pieds Triton classe 3 - Otto Bock.
Date d'inscription : 22/07/2007

MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Lun 10 Juin 2013 - 22:16

@ Elfie Smile tout à fait d'accord !!!!
Revenir en haut Aller en bas
JP (alias "droledepied")
Actif
avatar

Nombre de messages : 2078
Age : 63
Localisation : Ile de France
Type d'amputation : Trans-métatarsienne (en 2009) puis ATCT (en 2011) puis tibiale (en 2013).
Date d'inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Mar 11 Juin 2013 - 0:11

Si une solution existe, elle ne peut être tentée que par des gens qui ont envie de la réussir, qui savent ce qu'ils font et qui sont prêts à innover.

Peut être aussi, il faut envisager de passer un peu plus de temps que pour une emboiture "facile" et donc être moins rentable.

Toutes ces conditions sont bien difficiles à réunir en Ile de France .... Pas étonnant que je m'emballe Smile !

_________________
Jean-Pascal
"Le premier échec, c'est de ne pas essayer"

"On ne résout jamais un problème sans en créer dix autres" (George Bernard Shaw, portant un toast à Albert Einstein dans les années 20)
"Les miracles, il faut les faire soi-même". (Titre du livre de Sina Trinkwalder, Droemer, 2013, [Wunder muss man selber machen]).
"Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir. Autrement dit, plus ça rate, plus on a des chances que ça marche" (devise Shadock).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Mar 11 Juin 2013 - 5:31

Tu sais JP en deux mois j'ai réalisé une quarantaine d'emboitures délicates dont plusieurs inovantes (amputé double transfémoral 8cm sous le périné) emboiture transfémorale ISNI à diamètre variable carbone et Kevlar pour une personne aux variations de volume croniques, Boorgrave, prothèses de course enfant, une quantité pas possible de silicones injectés, des fémorales et des tibiales pour des personnes très agées.

L'an passé Catherine s'émerveillait du temps dont je disposait pour pour faire ses prothèses mais après son départ c'est pas loin de 20h sup que j'ai dû réaliser contre l'approbation de mon chef de service.

Alors le rendement... Si il y a demande, je fais, et le reste je m'en tape. Je veux juste pas qu'on m'emmerde dans mon boulot et qu'on me fasse confiance. C'est ma seule exigence que mon médecin chef semble avoir très bien comprise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Mar 11 Juin 2013 - 5:51

Et puis merde! je me lâche

Entre 2009 et 2010 un de mes meilleurs ami est resté un an avec le moignon en chou fleurs dans un des ces grands centres parisiens à haut rendement. A la fin il voulait s'en tirer une parceque la solution pour son amputation tibiale était un collet fémoral, deux montants latéraux verrouillable et une emboiture tibiale ave décharge. Il ne pourrait plus marcher normalement.

Eric est resté exactement deux heures, deux heures!!! avec moi avant de marcher directement et sans mal sur son moignon éclaté. Et le soir nous sommes repartis chez moi (30km avec deux grosses cotes de 3 km) en vélo. 4 jours après il avait sa prothèse vélo et sa tibiale définitive. A présent il tient sa ferme et ses vergers, il fait son footing le matin et les sorties vélo avec son club. Qu'on ne me parle plus jamais de rendement, de normes, de certification qualité, et de protocole de travail. C'est écoeurant tout ce qu'on pourrait faire et qu'on refuse de faire parcequ'on est con, et pas seulement dans mon boulot.
Revenir en haut Aller en bas
JP (alias "droledepied")
Actif
avatar

Nombre de messages : 2078
Age : 63
Localisation : Ile de France
Type d'amputation : Trans-métatarsienne (en 2009) puis ATCT (en 2011) puis tibiale (en 2013).
Date d'inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Mar 11 Juin 2013 - 6:45

jean luc a écrit:
C'est écœurant tout ce qu'on pourrait faire et qu'on refuse de faire parcequ'on est con, et pas seulement dans mon boulot.
100% d'accord !

_________________
Jean-Pascal
"Le premier échec, c'est de ne pas essayer"

"On ne résout jamais un problème sans en créer dix autres" (George Bernard Shaw, portant un toast à Albert Einstein dans les années 20)
"Les miracles, il faut les faire soi-même". (Titre du livre de Sina Trinkwalder, Droemer, 2013, [Wunder muss man selber machen]).
"Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir. Autrement dit, plus ça rate, plus on a des chances que ça marche" (devise Shadock).
Revenir en haut Aller en bas
Jean-claude
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 554
Age : 71
Localisation : Breuil Magné Charente-Maritime
Type d'amputation : Tibiale gauche (LBK)
Date d'inscription : 02/08/2006

MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Mar 11 Juin 2013 - 7:30


Un dialogue de techniciens que j'essaie de suivre avec attention, mais parfois j'y perd un peu mon latin ? .... JP, cette adaptation est vraiment particulière et Jean-Luc, ce n'est pas pour te déplaire ? Bravo les gars ! ... rambo

_________________
Amicalement
Jean-Claude

"La nature fait les hommes semblables, ... la vie les rends différents". (Confucius)

Amputé tibial gauche - LBK- Emboiture carbone - manchon silicone - attache distale - Pied 1C 30 TRIAS Otto-Bock
Prothésiste: POVELSEN ET CIE - 35, rue de Bellefonds - 16100 - COGNAC - Tél. : 05 45 82 23 07
Revenir en haut Aller en bas
http://www.vivrabreuil.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Mar 11 Juin 2013 - 7:39

Entièrement d'accord également.

Notre prothésiste (du moins avec nous) fais un peu de cette façon depuis le jour où il me dit que ce que je lui proposais de faire n'étais pas très "académique".

Je lui ai alors répondu que quand la première Catcam a été fabriquée, était-elle académique ?

Depuis toutes mes hypothèses, même les plus farfelues, il les écoute, on analyse ensemble si oui ou non c'est possible et go, on y va.

Bilan, mon emboiture ne me fait plus mal et Martine supporte sa prothèse sur de longues périodes.
Revenir en haut Aller en bas
JP (alias "droledepied")
Actif
avatar

Nombre de messages : 2078
Age : 63
Localisation : Ile de France
Type d'amputation : Trans-métatarsienne (en 2009) puis ATCT (en 2011) puis tibiale (en 2013).
Date d'inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Mar 11 Juin 2013 - 18:48

L'écoute du client, c'est bien, et c'est même indispensable, et pas que chez les prothésistes ... !

C'est vrai que c'est pas toujours le cas, mais bon, je crois que dans l'ensemble, le monde médical a progressé et progresse toujours (lentement) sur ce point.

Le problème, c'est que quand on des idées "farfelues", par exemple issues d'autres mondes comme par exemple celui de la mécanique ou de la marine, on a des réactions naturelles de refus du monde médical alors qu'avec de un peu d'audace, d'imagination, et en règle générale, moins de conneries comme le dit très justement Jean-Luc, on progresserait considérablement ... !

Exemple : le genou de JPM. Si il avait écouté ceux qui pensaient que ce n'était pas possible, il ne l'aurait pas fait. Mais il vient du monde de l'aéronautique et il l'a fait.

Autre exemple : Plus je fréquente les centres, les médecins MPR, les prothésistes et les amputés, plus je constate que la gestion des variations de volume du moignon dans l'emboiture est un problème général et récurent. A ma connaissance, personne ne s'est attaqué à ce problème et pourtant des pistes existent. Sont elles réalistes ?

Le premier échec c'est de ne pas essayer ....

_________________
Jean-Pascal
"Le premier échec, c'est de ne pas essayer"

"On ne résout jamais un problème sans en créer dix autres" (George Bernard Shaw, portant un toast à Albert Einstein dans les années 20)
"Les miracles, il faut les faire soi-même". (Titre du livre de Sina Trinkwalder, Droemer, 2013, [Wunder muss man selber machen]).
"Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir. Autrement dit, plus ça rate, plus on a des chances que ça marche" (devise Shadock).
Revenir en haut Aller en bas
JLO
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1282
Age : 70
Localisation : Hérault
Type d'amputation : amputation fémorale droite
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Mar 11 Juin 2013 - 19:33

Salut JP
Citation :
A ma connaissance, personne ne s'est attaqué à ce problème et pourtant des pistes existent. Sont elles réalistes ?
Il y a eu des dispositifs pour ça.
J'en ai essayé.
Une poche gonflable insérée dans l'emboîture, en augmentantle volume de la poche on compensait la diminution de volume du moignon.
Inconvénient: le côté pneumatique qui faisait perdre de la tenue à l'emboîture.

Amitiés Smile
Jean-Luc

_________________
Jean-Luc
C-Leg v3/ Variflex XC
JAWA 640 / Velorex 562
ADEPA Languedoc Roussillon
Admin
Revenir en haut Aller en bas
http://jl.obadia.free.fr/
elfie
Actif
avatar

Nombre de messages : 254
Age : 40
Localisation : Nord
Type d'amputation : Amputée transfémorale gauche le 04/01/2011
Date d'inscription : 22/11/2010

MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Mar 11 Juin 2013 - 21:41

JP (alias "droledepied") a écrit:
plus je constate que la gestion des variations de volume du moignon dans l'emboiture est un problème général et récurent. A ma connaissance, personne ne s'est attaqué à ce problème et pourtant des pistes existent. Sont elles réalistes ?

Le premier échec c'est de ne pas essayer ....

Je suis confrontée à ce problème, vraiment pénible et j'ai l'impression comme toi que personne n'a de solution ni médecin ni prothésiste Sad Ils disent tous, on n'y peut rien c'est ton moignon !
Revenir en haut Aller en bas
JP (alias "droledepied")
Actif
avatar

Nombre de messages : 2078
Age : 63
Localisation : Ile de France
Type d'amputation : Trans-métatarsienne (en 2009) puis ATCT (en 2011) puis tibiale (en 2013).
Date d'inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Mar 11 Juin 2013 - 22:16

Oui Jean-Luc, chez Otto Bock il y a un système de manchons gonflables confectionnés sur mesure qui est destiné aux patients fraichement amputés pour leur permettre une reprise aussi précoce que possible de la marche. Au Canada aussi ils ont un système un peu similaire mais uniquement destiné au milieu hospitalier.

Mes élucubrations (probablement irréalistes) portent sur un système qui ferait office de manchon, dont l'épaisseur serait comparable aux manchons actuels et dont la rigidité permettrait bien évidemment un contrôle "parfait" (c'est à dire pas pire qu'avec les systèmes existant actuellement) de la prothèse.

J'avais imaginé un système basé sur des micros-boudins, le même principe que celui des canots pneumatiques, ou encore un système de caissons inter-communicants analogue à celui qui est utilisé pour "gonfler" et rigidifier les ailes de parachute ou de parapente. JPM, lui, évoquait l'utilisation de la technologie utilisée dans les combinaisons anti-G des pilotes de chasse ce qui est probablement beaucoup plus réaliste.

Que cherche t on à "combler" ? l'épaisseur de quelques bonnets, soit mettons 2 mm par rapport à un manchon de 5 ou 6 mm c'est à dire une variation d'épaisseur de 30%. Cela ne me parait pas insurmontable. Je pense qu'il faudrait aussi pouvoir gérer les pressions par zones comme les saillies osseuses, les zones cicatricielles ou greffées, etc, ce qui, évidemment, complique l'affaire.

Je ne suis pas ingénieur, je ne sais pas aller plus loin que de jeter dans le débat ces idées rudimentaires mais je suis intimement convaincu que des pistes existent, que ce soient celles ci ou d'autres. A l'heure où on sait fabriquer des machines nanométriques, il me semble légitime d'imaginer qu'on pourrait concevoir et réaliser de tels manchons. Bon, d'accord, les enjeux (financiers surtout) ne sont pas comparables, mais je crois que quasiment tous les amputés, et probablement pas qu'eux, pourraient bénéficier des techniques qui seraient développées dans un tel projet.

_________________
Jean-Pascal
"Le premier échec, c'est de ne pas essayer"

"On ne résout jamais un problème sans en créer dix autres" (George Bernard Shaw, portant un toast à Albert Einstein dans les années 20)
"Les miracles, il faut les faire soi-même". (Titre du livre de Sina Trinkwalder, Droemer, 2013, [Wunder muss man selber machen]).
"Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir. Autrement dit, plus ça rate, plus on a des chances que ça marche" (devise Shadock).


Dernière édition par JP (alias "droledepied") le Mar 11 Juin 2013 - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
JP (alias "droledepied")
Actif
avatar

Nombre de messages : 2078
Age : 63
Localisation : Ile de France
Type d'amputation : Trans-métatarsienne (en 2009) puis ATCT (en 2011) puis tibiale (en 2013).
Date d'inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Mar 11 Juin 2013 - 22:30

elfie a écrit:
Je suis confrontée à ce problème, vraiment pénible et j'ai l'impression comme toi que personne n'a de solution ni médecin ni prothésiste Sad Ils disent tous, on n'y peut rien c'est ton moignon !
Oui Elfie, et ce n'est pas que le tien, c'est presque TOUS les moignons.

La variation peut être modeste ou importante, mais je crois qu'aucun moignon n'est réellement stable en dimensions. Je ne parle même pas de l'effet des prises ou des pertes de poids, ni bien sûr de la fonte musculaire qui suit l'amputation.

Et effectivement, la seule solution proposée est l'empilage de bonnets ou la confection de nouvelles emboitures.

Faut il imaginer une emboiture comme celle évoquée plus haut par (l'autre) Jean-Luc, et dont "le serrage" serait piloté de l'extérieur, par un système pneumatique par exemple ?

_________________
Jean-Pascal
"Le premier échec, c'est de ne pas essayer"

"On ne résout jamais un problème sans en créer dix autres" (George Bernard Shaw, portant un toast à Albert Einstein dans les années 20)
"Les miracles, il faut les faire soi-même". (Titre du livre de Sina Trinkwalder, Droemer, 2013, [Wunder muss man selber machen]).
"Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir. Autrement dit, plus ça rate, plus on a des chances que ça marche" (devise Shadock).
Revenir en haut Aller en bas
JLO
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 1282
Age : 70
Localisation : Hérault
Type d'amputation : amputation fémorale droite
Date d'inscription : 24/05/2005

MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Mar 11 Juin 2013 - 22:45

Pour en revenir au problème de variation de moignon (ce qui n'était pas le but du sujet d'origine et le modo pourrait bien déplacer le sujet, perso je ne sais pas comment faire) j'ai eu récemment des problèmes par rapport à la nouvelle emboîture de prothèse fémorale que je suis entrain de faire faire.
Le prothésiste a fait une emboîture un peu trop grande et j'ai tendance à plonger un peu dedans et me retrouver trop en contact (os et ligaments).
Il a inséré une lame de mousse d'un mm d'épaisseur (quelques cm en largeur et 10 cm en hauteur)--> impossible de chausser la prothèse!
Donc une très petite variation, bien loin des 30% que tu imagines!

_________________
Jean-Luc
C-Leg v3/ Variflex XC
JAWA 640 / Velorex 562
ADEPA Languedoc Roussillon
Admin
Revenir en haut Aller en bas
http://jl.obadia.free.fr/
JP (alias "droledepied")
Actif
avatar

Nombre de messages : 2078
Age : 63
Localisation : Ile de France
Type d'amputation : Trans-métatarsienne (en 2009) puis ATCT (en 2011) puis tibiale (en 2013).
Date d'inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Mar 11 Juin 2013 - 23:39

JLO a écrit:
Donc une très petite variation, bien loin des 30% que tu imagines!
Oui, tout à fait !
30 % me semble l'archi-maximum envisageable. Dans mon cas, je joue quotidiennement sur un à deux bonnets "fins" ou un seul plus épais soit un adjonction de 10 à 15 centièmes de mm d'épaisseur, soit 5 à 10 % de variation par rapport à l'épaisseur du manchon, probablement moins car l'épaisseur de mon manchon n'est pas uniforme. Je me base sur 5 mm pour ce ratio.

Si on préfère se référer à la variation en diamètre du moignon lui même, le % est encore plus faible (un maximum de 1.5 mm au rayon soit 3 mm au diamètre par rapport à un diamètre de moignon de 8 à 10 cm, soit même pas 4 %).

Donc oui, il faut savoir gérer une variation de dimension ridiculement faible. J'ai du mal à imaginer que ce soit impossible comme "on" le prétend.

Je crois plutôt que "on" ne s'est pas (encore) intéressé au problème Smile

_________________
Jean-Pascal
"Le premier échec, c'est de ne pas essayer"

"On ne résout jamais un problème sans en créer dix autres" (George Bernard Shaw, portant un toast à Albert Einstein dans les années 20)
"Les miracles, il faut les faire soi-même". (Titre du livre de Sina Trinkwalder, Droemer, 2013, [Wunder muss man selber machen]).
"Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir. Autrement dit, plus ça rate, plus on a des chances que ça marche" (devise Shadock).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Mer 12 Juin 2013 - 5:42

"Je crois plutôt que "on" ne s'est pas (encore) intéressé au problème "

Mais si mais si. Y a plein de truc possibles pour les tibiales sans bidouiller.

Recette n°1

A partir d'un machon sur mesure en silicone injecté (le top, et en plus c'est avec ça qu'il y a le moins de contrainte sur le moignon, donc moins de variation)
Tu fais un manchon assez fin au début (5mm) et tu guètes le piteux retour de ton patient deux semaines plus tard qui nage dans son emboiture comme le poisson rouge dans son bocal.

Alors tu reprends le moule qui t'as servi de matrice et après avoir validé une simulation de callage dans l'emboiture tu reporte les modifications sur ton plâtre avant de réinjecter un nouveau silicone.

Rapide, sûr, pas cher, plus confortable que le manchon pécédent, t'as le choix des densités et surtout tu refais du neuf sans toucher à l'emboiture et aux alignements.


Recette n°2

Tu fais ton moulage sur un manchon en gel du commerce de 3mm. tu guètes le piteux retour de ton patient deux semaines plus tard qui nage dans son emboiture comme le poisson rouge dans son bocal. Tu prends au magasin sans te faire voir de l'économe un nouveau manchon de 6mm.

Si le patient, comme c'est presque toujours le cas est vraiment décidé à t'emmerder et reviens encore une fois jouer les poissons éplorés tu ligottes l'économe dans son bureau et tu lui met un solide baillon sur la bouche avant de retourner dans le magasin prendre le dernier manchon de 9mm encore disponible.
Y a des marques qui font tout ça et c'est pas si cher que ça. Les économes sont souvent radins mais faut pas leur en vouloir; on les choisi souvent pour ça et il est facile de leur foutre la touille.

ça c'est pour les tibiales. pour les fémorales y a les solutions de Jlo. Celle que j'ai évoqué plus haut. Mais perso je trouve plus difficile de s'adapter et les variations sont quelquefois énormes.


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Mer 12 Juin 2013 - 5:52

Au fait JP, ma patiente est ok pour me laiser la prothèse jusque la semaine prochaine. Je pourrai donc te la montrer en venant à Paris vendredi Very Happy


T'es toujours là Sandrine? On te soule pas trop j'espère.


Revenir en haut Aller en bas
JP (alias "droledepied")
Actif
avatar

Nombre de messages : 2078
Age : 63
Localisation : Ile de France
Type d'amputation : Trans-métatarsienne (en 2009) puis ATCT (en 2011) puis tibiale (en 2013).
Date d'inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    Mer 12 Juin 2013 - 7:07

jean luc a écrit:
Au fait JP, ma patiente est ok pour me laiser la prothèse jusque la semaine prochaine. Je pourrai donc te la montrer en venant à Paris vendredi Very Happy
C'est super !
Merci beaucoup à Fatima de sa patience et à toi pour ... tout le reste !
A Vendredi
JP

_________________
Jean-Pascal
"Le premier échec, c'est de ne pas essayer"

"On ne résout jamais un problème sans en créer dix autres" (George Bernard Shaw, portant un toast à Albert Einstein dans les années 20)
"Les miracles, il faut les faire soi-même". (Titre du livre de Sina Trinkwalder, Droemer, 2013, [Wunder muss man selber machen]).
"Ce n'est qu'en essayant continuellement que l'on finit par réussir. Autrement dit, plus ça rate, plus on a des chances que ça marche" (devise Shadock).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arthrodèse de cheville et après    

Revenir en haut Aller en bas
 
Arthrodèse de cheville et après
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jambe dans le platre .. Et après ???
» après la mort...
» un chat qui court après sa queue
» Remise à cheval après accouchement?????
» Mes lapins meurent les uns après les autres !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum d'ADEPA :: Prothèses - Appareillage :: FAQ - Foire aux Questions sur l'amputation-
Sauter vers: