Forum d'entraide pour les Personnes Amputées
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion    

Activités physiques, ludiques, conviviales ...

consultez l'agenda d'ADEPA...

Messages privés inattendus: il peut s'agir de piratage!

Signalez!


Partagez | 
 

 Méthode d'entrainement et de travail

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Méthode d'entrainement et de travail   Dim 10 Juin 2012 - 19:12

Un petit souvenir de l'époque où je m'entraînait au coeur de l'hiver pour mon raid alpin. Je trouve plutôt gai:


"Hier soir j'avais décidé de ne pas me coucher comme les poules. J'avais besoin de musique espagnole, de feu et d'andalouse alors j'ai regardé Vengo, le film de Tony Gatlif.

Et après j'ai dormi jusqu'au matin. Je me suis réveillé de bonne humeur.

Alors j'ai tartiné mes tartines et j'ai fait du vélo.

En hivers, à l'entrainement, y a pas trop besoin de compter les protéines et les lipides.

Par contre c'est le bon moment pour soigner la cadence de pédalage.

La théorie affirme que l'on est au top à 90 t/mn. Je tourne à 87; c'est plus naturel pour moi. C'est ainsi que la sang se fraie le plus facilement son passage entre mes monstrueux mollets.

J'avais du rythme ce matin. Je crois commencer à comprendre comment ça marche, tout ça. Faut jamais faire un truc tant que c'est pas le bon moment. Cette semaine j'ai démarré la canadienne d'Irène...Une canadienne est le nom de la prothèse spécialement étudiée pour les désarticulés de hanche. Le truc sympa; on déloge carrément le fémur de sa boite en coupant tout ce qu'il y a autour. Le prothésiste n'a plus qu'à mouler le bassin de la dame jusqu'aux dernière côtes pour que la prothèse tienne bon et que la malheureuse dirige d'un mouvement suggestif les trois articulations (hanche, genou, cheville) placées en dessous d'elle. Et ben j'ai tourné sans avoir l'air d'y prendre garde durant deux semaines autour du moulage de la belle. Le jour où ça a été le bon moment je crois bien que tout était déjà fignolé dans ma tête: un amour de petit corselet et sa suite de tubes articulés. C'est comme pour les mots; pas la peine d'essayer si c'est pas le moment. Alors pas besoin de se fatiguer, d'ailleurs on rate quasiment jamais rien en faisant comme ça. Par contre aux yeux des autres tu passes vraiment pour le roi des glandeurs...

...ça roulait tout seul, et miracle météorologique; il ne gelait pas malgré le ciel clair d'un mélange de demi lune et d'aube gris bleu taupe effarouchée.

Le macadam déroulé entre la Moselle et le marécage aux castors avait pris un léger coup de vieux sous les feuilles visqueuses déposées en automne. Il faisait des cheveux blancs que la gomme de mes pneus devaient soigneusement caresser dans le sens du poil sous peine d'aller goûter la température de l'eau.

Il faisait doux mais le sol conservait la mémoire du mois écoulé.

Dans la montée de la côte de Marron je m'étais mis en bec de selle pour gagner un peu de puissance et j'ai senti ma roue arrière partir de travers. Je suis resté sagement assis à l'arrière jusqu'en haut.

Par terre c'était l'hiver, mais cinq mètres plus haut les piafs chantaient, on se serait cru au printemps.

Alors il a fallu redescendre: quatre kilomètres transformés en patinoire. J'ai roulé à gauche pour voir venir les bagnoles, sur le talus pour ne pas glisser, pétant de trouille.

Arrivé en ville j'ai tâté le bitume avec les pied pour en éprouver l'accroche avant de foncer pour rattraper le retard....

... Au boulot le corselet m'attendait. Je me suis jeté dessus comme un affamé.

Irène est venue l'après midi. La prothèse lui allait comme un gant. Les articulations parfaitement alignées, y avait rien à régler: Le panard total.

Ce soir je me réécoute du flamenco. Je me bercerai de gitanes déhanchées dans le crépitement des guitares les yeux renversés à la folie de chanter et d'aimer!
Revenir en haut Aller en bas
 
Méthode d'entrainement et de travail
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum d'ADEPA :: Divers :: Le "coin" détente-
Sauter vers: